Visiter San Pedro de Atacama - Chili

Visiter San Pedro de Atacama

par | 25 Mai 2022 | Amérique du sud, Chili, Destinations

San Pedro de Atacama – J’en avais rêvé… J’y suis allée !!!

Le nom de San Pedro de Atacama résonnait dans ma tête depuis plusieurs années. Et, plus précisément depuis la lecture du roman policier de Roberto Ampuero « Le rêveur de l’Atacama » que j’avais dévoré.

Je m’étais dit qu’un jour j’irai visiter San Pedro de Atacama et voir si la réalité ressemblait au roman…

Après m’être régalée de street art à Valparaiso, j’ai pris le bus pour rejoindre Santiago, puis dans la foulée ai pris un avion pour l’aéroport de Calama et enfin un bus qui m’a déposée à San Pedro de Atacama, 103 km plus loin.

Passer de la baie de Valparaiso au désert de San Pedro d’Atacama, je vous garantis qu’il y a un sacré changement de décor !

Pour mon plus grand bonheur, j’ai exactement retrouvé l’ambiance décrite dans « Le rêveur de l’Atacama » et la description que l’auteur avait faite de cette ville à la porte du désert s’est révélée être conforme. San Pedro de Atacama est effectivement un petit village situé sur un haut plateau aride dans les Andes, au nord-est du Chili, à 2438 mètres d’altitude, à proximité des frontières bolivienne et argentine. Il n’est pas vraiment dans le désert d’Atacama, mais à sa limite Est. 

C’est comment San Pedro de Atacama ?

On se croirait dans un décor de western…

Le petit village compte environ 4000 habitants et s’organise autour d’un centre sans grand charme, mais hyper-attachant, constitué de 4-5 rues où la terre battue et le sable tourbillonnent en permanence. Le ciel bleu sur fonds de volcans enneigés est d’une absolue pureté et le soleil est aveuglant.

Les très nombreux chiens de rue de San Pedro de Atacama dorment dans la journée et aboient toute la nuit…

Lorsque l’on s’écarte du centre, on découvre de jolies ruelles pavées bordées de maisons en adobe (terre rouge) derrière des murets de pierre. C’est dans l’un de ces quartiers, un peu à l’extérieur du centre que j’ai élu domicile dans la guesthouse « Rentahouse » gérée par Sandra, ancienne guide locale francophone qui m’a conseillées et aidée pour l’organisation de mes différentes visites Avec son aide, j’ai bénéficié d’une réduction de 10% sur les tarifs pratiqués par une agence de tourisme professionnelle.

Que faire à San Pedro de Atacama ?

Une chose est sûre, vous ne risquez pas de vous perdre lorsque vous visiterez San Pedro de Atacama ! Pratiquement tout se passe autour de la rue Caracoles, la rue principale. C’est dans cette rue poussiéreuse arpentée par les touristes à la recherche de bons plans que vous trouverez côte à côte les bars, les innombrables tour-operators, les restaurants, les magasins d’artisanat et de souvenirs, les mini-market…   

Ambiance décontractée et baba-cool dans le village, avec des touristes qui ne savent plus où donner de la tête le jour et font beaucoup la fête, la nuit venue. On se fait plus vite à la nonchalance ambiante qu’à la météo déconcertante de San Pedro : grosse chaleur le jour et froid très sec en soirée et la nuit.

> Faire comme les locaux, et s’asseoir sur un banc ou à la terrasse d’un café sur la place de l’Eglise pour prendre le rythme slow du village. 

Impossible de manquer l’église de style colonial espagnol entourée de son mur d’enceinte qui se trouve du côté ouest de la Plaza de Armas. Ses murs en pisé d’adobe, sa charpente en bois de cactus et de caroubier, ont été élevés par les Espagnols en 1641. C’est l’un des bâtiments les plus anciens du Chili, datant de 1744 lorsqu’elle a été construite en adobe (boue séchée). L’intérieur de l’église présente des es matériaux uniques utilisés pour la construire. Les lattes du toit sont en cactus cardon car le bois est très rare dans le désert. couverts de boue et de paille. Elle a été déclarée monument national en 1951. L’extérieur a été blanchi à la chaux depuis mon passage.

L’église étant l’un des seuls endroits ombragés de la ville, cette zone constitue un bon endroit pour faire une pause sous le soleil.

> Arpenter la rue Caracoles. C’est là que vous devrez faire votre choix entre d’innombrables agences de voyage pour visiter la région.

> Faire des achats au marché d’artisanat local. Dans chacune des créations en laine, terre volcanique et bois de cactus, on retrouve la passion des artisans. Faites le plein d’écharpes, bonnets et pulls en alpaca !

> Visiter le Musée archéologique régional Padre Le Paige situé au coin de la plaza de San Pedro de Atacama. Il a été fondé par le père jésuite du même nom en  1963 avec le soutien de la Universidad Católica del Norte. Il propose une exposition complète de l’évolution de la culture d’Atacama et de ses 11 000 ans d’histoire, grâce à une vaste collection qui atteint 450 000 objets archéologiques et une centaine d’objets ethnographiques.

> Lever les yeux au ciel… le ciel est constellé d’étoiles !  Visiter San Pedro de Atacama, c’est aussi visiter le site où se trouve le plus grand observatoire d’astronomie d’Amérique du sud. L’ALMA (Atacama Large Millimeter Array) est un radiotélescope géant installé dans le désert d’Atacama pour voir l’invisible et capter la présence de molécules complexes dans des nuages ​​interstellaires lointains. D’une manière générale, la région du désert d’Atacama est un lieu d’un grand intérêt scientifique. 

> Admirer le volcan Licancabur (5916 m). « Licancabur » signifie la montagne du peuple Lican qui vivait dans le désert d’ Atacama. On reconnait de loin son cône enneigé qui domine le paysage du salar d’Atacama. Sa largeur est d’environ 400 mètres et il contient un lac de cratère de 90 mètres de long pour 70 mètres de large et de 8 mètres de profondeur maximale. Des scientifiques de la NASA ont découvert que les conditions climatiques autour du cratère étaient proches de la planète Mars. Des agences vous proposeront de vous emmener au sommet. 

> Prendre son petit déjeuner à « La Franchuteria ». Une boulangerie française en plein désert d’Atacama, c’est un miracle, mais ce n’est pas un mirage ! Elle se trouve sur Licancabur, l’avenue principale du village de San Pedro de Atacama. Derrière le comptoir d’Arthur Becker installé depuis une dizaine d’années à San Pedro, vous attend avec des baguettes, des croissants, des pains au chocolat, des pizzas… à emporter ou à consommer sur place. Un pur bonheur lorsque l’on fait un voyage au long cours comme moi.

Et que voir dans les environs de San Pedro de Atacama ?

Le désert d’Atacama est une très grande région et il y a tellement de richesses naturelles proches de San Pedro que ça en est presqu’incroyable ! Tous les sites aux alentours rivalisent de beauté. Ils sont tous différents les uns des autres et il est difficile de choisir lorsque vous composez votre séjour avec une agence. Prévoyez de rester dans la région au minimum 3 jours.

 > La vallée de la Lune.

Parmi toutes les merveilles naturelles de la région, ce site classé « sanctuaire de la nature » et situé à treize kilomètres à l’ouest de San Pedro de Atacama, est absolument incontournable. La Vallée de la Luna est un lieu désertique avec d’étranges formations rocheuses et des dunes, dont l’apparence et l’absence de tout signe de vie évoquent les paysages lunaires. En fin de journée, ne manquez surtout pas les changements de couleurs sur ces terres ocres au moment du coucher du soleil. 

> La vallée de la Mort

Non loin de la vallée de la lune, une autre vallée, la Vallée de la mort, dont le nom serait une déformation de la vallée de Mars en raison de son relief. Sculptée par l’érosion et le vent, plus rouge que la vallée de la Lune, la vallée « de la muerte » est plus fraîche et plus ombragée. C’est l’endroit parfait et romantique à souhait pour admirer le coucher de soleil sur les Andes (vous n’y serez malheureusement pas seuls… ). 

Les geysers du Tatio. 

Changement de paysage et de température ! Prenez la route pour le plus haut champ géothermique du monde. Les geysers del Tatio se trouvent dans la Cordillère des Andes à 4 280 m d’altitude à une centaine de kilomètres de San Pedro d’Atacama. Dès l’aube les cratères du Tatio offrent un spectacle saisissant aux visiteurs. Ses fumées créent de grandes colonnes blanches de vapeur qui atteignent leur puissance maximale entre 6 heures et 7 heures du matin dans l’air frais du matin. N’oubliez pas votre maillot de bain pour faire trempette dans l’une des nombreuses sources thermales qui entourent les champs de geysers. 

> Les lagunes altiplaniques de Miscanti et Miniques

Toujours, au coeur de la cordillère des Andes au nord du Chili, entre volcans et désert, l’altiplano chilien offre un spectacle d’une beauté inimaginable  ! Après avoir traversé les steppes sauvages jusqu’à plus de 4000 mètres d’altitude, on rejoint par une piste deux magnifiques lagunes aux eaux émeraudes, bordées de sel blanc dans lesquelles se reflètent magnifiquement les volcans du même nom. 

> Les villages de Machuca, de Toconao et de Socaire

Pour finir votre journée de découvertes, faites un arrêt dans les petits villages pittoresques de Machuca, des villages andins typiques du nord du Chili. 

Infos pratiques

> Comment se rendre à San Pedro de Atacama ?

En prenant l’avion à Santiago jusqu’à l’aéroport de Calama durant un vol d’environ 2h. Des navettes en bus sont organisées depuis l’aéroport jusqu’au terminal d’autobus de San Pedro, situé à 103 km.

On peut également se rendre dans le désert d’Atacama en arrivant de Bolivie, par le Salar d’Uyuni ou via le Pérou.

> Infos santé

La ville de San Pedro de Atacama est située à 2400 mètres d’altitude, et de nombreuses sites de visites se trouvent au-delà des 3500 mètres voire 4000 mètres. Il vaut mieux éviter les efforts physiques les premiers jours pour laisser le temps au corps de s’adapter.

Le changement d’altitude peut provoquer des maux de tête, des étourdissements ou de la léthargie, signes connus du mal de l’altitude.

Pour profiter pleinement de votre séjour, commencez plutôt par la visite des vallées de la Lune et de la Mort avant de vous rendre sur le site des geysers ou les lagunes.

> Quand visiter San Pedro de Atacama ?

L’Atacama est soumis à un climat désertique d’altitude, ce qui signifie qu’il y a un grand écart de température entre le jour et la nuit, quel que soit le moment de l’année. Le meilleur moment pour visiter le désert d’Atacama est entre octobre et décembre, les touristes sont peu nombreux, les prix ne sont pas trop élevés et il y a davantage d’heures de soleil. De jour, les températures peuvent atteindre 45°C et descendre en-dessous de 0°C la nuit. En hiver (juin à août), les minimales sont à 4° et les maximales à 22°. En été (janvier à mars), 16° de minimales et 27° de maximales. En raison de l’altitude et de l’amplitude thermique en toutes saisons, il faut se munir d’un vêtement chaud, de lunettes de soleil, d’un chapeau et de crème solaire de protection totale.

> Argent
Il y a deux distributeurs bancaires à San Pedro.

0 commentaires

Comment est fabriqué le vinaigre balsamique de Modène traditionnel ?

 Après avoir découvert la belle ville de Bologne, visité une entreprise de jambons Prosciutto de Modène, puis une fromagerie de Parmigiano Reggiano, je pars aujourd'hui à la découverte d'un troisième pilier de la gastronomie d'Emilie Romagne : l'Aceto Balsamico di...

Le slow tourisme culinaire et Slow Food en Corse

  Manger bon, propre et juste en faisant du slow tourisme en Corse... Tentant comme programme, non ? Découvrir le patrimoine culturel et gastronomique d'une région en la visitant, rencontrer les acteurs qui résistent aux sirènes de la mondialisation, préservent...

Carpaccio de coquilles Saint-Jacques des îles

Une recette de carpaccio de coquilles Saint-Jacques iodée et parfuméeLes coquilles Saint-Jacques, très présentes dans la cuisine bretonne, rentrent dans les cuisines et dans nos assiettes en fin d'année sous de multiples formes. Sa chair délicate aux parfums iodés se...

Recette du Mie Goreng – Bali

  Recette du Mie Goreng, plat traditionnel balinaisDurant mon séjour à Bali, j'ai sympathisé avec Putu une guide-chauffeur balinaise francophone. Je lui ai raconté ma passion pour les marchés et les cuisines du monde. Elle m'a alors emmenée au marché très...

Recette des picarones – Pérou

 Recette des picarones, les délicieux petits beignets de légumes du Pérou Les picarones sont des beignets très populaires servis chauds et croustillants, sur les étals de street food au Pérou. On en trouve partout, un peu comme les empanadas. J'ai réalisé cette...

Marchés en Inde

Sentez le coeur de la vie indienne battre dans les marchés et bazars traditionnels ! Je garde un souvenir impérissable de mes visites dans les marchés en Inde. Un mélange d'inquiétude au milieu de la foule bruyante et du chaos ambiant à Old Delhi, mais en même temps...

Rouleaux de printemps aux crevettes – Vietnam

  Les rouleaux de printemps aux crevettes, un plat traditionnel du Vietnam Appelés "goi cuon" au Vietnam ou "spring roll" par les anglophones, les rouleaux de printemps figurent parmi la liste des plats les plus populaires du monde. C'est un plat sain, nutritif...

Recette du Pad Thaï – Thaïlande

Recette du Pad Thaï, plat traditionnel thaïlandais Le Pad Thaï est incontournable lors d'un voyage en Thaïlande ! J'en ai consommé sans modération et j'ai appris à le réaliser dans l'école de cuisine "The Best Thaï Cookery School" à Chiang Maï, au...

La cuisine en Birmanie

  Que mange-t-on en Birmanie ? C'est en prenant un cours de cuisine dans la ville d'Inle au Bamboo Delight que j'en ai appris un peu plus sur la cuisine en Birmanie. N'hésitez pas à prendre un cours de cuisine avec Sue et Leslie ! C'est un...

Recette du Laap Kai au poulet – Laos

  Impossible de parler de tradition culinaire au Laos sans évoquer le Laap Kai J’en ai mangé pratiquement tous les jours durant mon séjour au Laos, tellement j'aime ce plat ! A l'origine, le Laap Kai au poulet était un plat de fête laotien, servi pour fêter un...

Marchés au Laos

  Faites le tour des marchés au Laos, de jour ou de nuit !C'est le meilleur endroit pour sentir vivre le pays et découvrir sa culture. J'ai visité plusieurs marchés au Laos, mais ai particulièrement fréquenté les marchés de Luang Prabang et de...

Recette des empanadas – Chili

 Recette des empanadas du ChiliLes empanadas sont une spécialité très répandue en Amérique Latine. Ce sont des petits chaussons de pâte fourrés avec une farce de viande, de poisson (thon) ou de légumes pour une version végétarienne. En fait, on peut varier les...

Recette bretonne des crêpes de sarrasin

 En Bretagne, les crêpes, c'est une véritable institution ! C'est un peu ma Madeleine de Proust... Je suis née à Quimper et ma grand-mère me faisait régulièrement des crêpes pendant mon enfance. Je garde un souvenir ému de ses crêpes aux pommes, Hummm, un...

Salade de papaye verte – Thaïlande

Salade de papaye verte  Temps de préparation : 30minutes / Temps de cuisson : aucun Ingrédients pour 4 personnes 1 papaye verte 1 carotte 1 long haricot vert asiatique 2 tomates 1 citron vert 5 noix de cajou 1 c. à café de sel 1 c. à café de sucre 1...

Courgettes farcies à la bolognaise ou « Zucchini ripiene alla bolognese »

 Les courgettes farcies à la bolognaise sont une recette typique et familiale de la région de Bologne en Emilie Romagne, mais font également partie de la tradition culinaire de nombreuses régions italiennes. "Zucchini ripiene" signifie courgettes farcies. La garniture...

Marché de Guamote – Equateur

  Le jeudi, c’est le jour du marché à Guamote ! La ville de Guamote est située à 250 kms au sud de Quito et à 50 kms de la ville de Riobamba, dans le centre de l'Equateur. A presque 3 000 mètres d'altitude, et pas très facile d'accès, on y croise peu de...

Du cacaoyer à mon assiette, j’ai fait mon propre chocolat en Amazonie !

  Au cours de mon séjour dans une communauté quechua en Amazonie équatorienne, à 45 minutes de la ville portuaire de Tena, Marta, la mère de Juan le propriétaire du Sacha Sisa Lodge où je séjournais, m’a appris à faire du chocolat et de la...

La Vallée de la Lune et la Vallée de la Mort – Chili

 Deux vallées hallucinantes dans le désert d'Atacama !A 11 kilomètres de San Pedro de Atacama, dans la région d’Antofagasta se trouvent deux vallées d’une beauté incroyable dans la Cordillère de sel : la "Vallée de la Lune et la Vallée de la Mort". Cette dernière...

Rencontre avec de jeunes élèves sur l’Ile d’Ibo au Mozambique

  L'île d'Ibo, une île si étrange...  Fascinante et hors du temps, l'île d'Ibo située au nord-est du Mozambique, en plein océan indien,  ressemble à un décor naturel de film tourné sur une "île-fantôme" bleue et verte, plantée de baobabs, de...

Visiter Valparaiso, paradis du street-art

 Je suis arrivée à Valpo, petit nom affectueux donné à Valparaiso par ses habitants, après 1h30 de bus depuis Santiago, la capitale. La route est particulièrement agréable, puisqu'elle longe les beaux paysages des vignobles de la vallée de Casablanca.  Dans cette...

San Cristobal, paradis des animaux aux Galapagos

  Cap sur l'île San Cristobal ! Suite de mon voyage en solo dans l'archipel des Galapagos... Après quatre journées passées sur l'île de Santa Cruz, je prends la direction de San Cristobal, l'île située la plus à l’Est de l’archipel des...

L’art Cham à Danang au Vietnam

L'art Cham, vous connaissez ? Personnellement, je n'en n'avais jamais entendu parler... Encore une preuve que l'on apprend à tout âge, surtout lorsque l'on est en voyage ! J’ai souvent entendu parler de la civilisation des “Cham” depuis le début de mon séjour en Asie...

Sur l’avenue des volcans : le Cotopaxi et le Chimborazo

  Un grand bol d'air frais sur l'Avenue des volcans en Equateur !   Dans le sud de Quito, des dizaines de volcans, dont plusieurs encore en activité, pointent leur nez vers le ciel sur 450 kms le long des Andes équatoriennes, et notamment...

Ma rencontre avec l’ethnie Dao à Sapa au Vietnam

  Départ pour un trek après deux journées passées à Sapa   Je profite d'une éclaircie-météo pour partir avec Olivier mon guide faire un trek dans les régions montagneuses du nord-Vietnam au nord de Sapa, à 35 kilomètres de la frontière chinoise. Je vais...

Recette de la Causa rellena – Pérou

 La causa rellena - un plat traditionnel de la cuisine péruvienne Une des origines évoquées pour le nom de la "causa rellena" ou "causa limeña" date de la Guerre du Pacifique, en 1879, lorsque le Chili était en lutte contre le Pérou et la Bolivie. L’armée...

Visite de l’île de Pâques – Chili

 Visite de l'île de Pâques : une émotion rareAprès un séjour enchanteur dans la région de San Pedro de Atacama, puis une courte halte à Santiago la capitale, je m'envole vers l'île de Pâques, l'un des endroits les plus éloignés du monde. Je vais passer des...

Un jeune moine laotien devient mon guide

  Après avoir été mon élève, Phone le jeune moine laotien est devenu mon guide à Luang Prabang...   Dans mon article précédent où Phone le jeune moine était mon élève, je raconte comment j'ai suggéré à Phone un jeu de rôles où il allait...

Rencontres avec la population locale à Sulawesi

J'ai besoin de faire de belles rencontres avec la population locale à Sulawesi...   Cela fait quelques jours que je fréquente l'univers des morts dans le pays Toraja... Alors, après des journées un peu difficiles à la découverte des rites funéraires et du...

Carnet de voyage en Equateur

    Je vous emmène au milieu du monde, en Equateur !  Ce voyage était très symbolique pour moi. L'année de mes 50 ans, je m'étais dit que je partirai faire un voyage en Equateur. Cela représentait dans mon esprit le milieu du monde et le...

Recette des machas à la parmesana – Chili

 Recette des machas à la parmesana - une sublime recette chilienne ! Les "Machas a la parmesana" sont une savoureuse spécialité Chilienne dont je garde un souvenir ému... Il faut dire que j'ai tout aimé au Chili ! Les paysages, les gens et la cuisine. En bonne...

Pin It on Pinterest

Share This