Vietnam

 

 

Quels souvenirs rapporter du Vietnam ?

 

Lorsque l’on voyage en mode globe trotteuse au long cours comme moi, on sait que les tentations d’achats se renouvellent dans chaque pays et qu’il est impossible de tout garder avec soi pendant des mois.

Petit avertissement amical… Au Vietnam, vous allez être pris d’une fièvre acheteuse compulsive et la carte bleue risque de chauffer !

Les boutiques d’artisanat sont innombrables et remplies de tentations. Difficile de choisir et de résister… 

J’ai pris l’habitude de consacrer un sac aux souvenirs et d’en expédier le contenu chez ma fille dès qu’il est plein. Je me rends dans une poste locale et j’envoie le tout, soit par avion avec réception sous environ une semaine, soit par bateau avec une réception deux à trois mois plus tard (solution nettement plus économique). C’est ainsi que j’ai pu retrouver avec émotion mes nombreux achats, une fois rentrée chez moi en France.

Alors, quels souvenirs rapporter du Vietnam ?

Je vous propose 12 souvenirs traditionnels et typiques :

1/ Des sacs, bijoux, ceintures, écharpes fabriqués par l’ethnie Dao

J’ai acheté des sacs et des bonnets d’enfants directement à la famille Dao qui m’hébergeait durant deux jours dans les montagnes, au milieu des rizières dans la région de Taphin, au nord de Sapa.

Les femmes Dao sont d’excellentes brodeuses et passent leur journée à confectionner et décorer les vêtements qu’elles portent ou vendent, dès leur jeune âge.

On reconnait les femmes Dao à leur tenue traditionnelle brodée qui se caractérise par un pantalon et une longue tunique fendue sur le devant et serrée à la taille par une ceinture. Des jambières, un turban volumineux de couleur rouge et des bijoux en argent ou en bronze complètent la tenue.

Vous les rencontrerez dans les rues de Sapa ou auprès du terminal de bus où elles vous proposeront inlassablement leur joli artisanat ou une chambre d’hôte.

 

2/ Des textiles de décoration en tissu de couleur indigo 

Profitez aussi de votre séjour à Sapa pour acheter les beaux tissus bleu indigo de l’ethnie des Hmongs. Vous reconnaitrez les femmes Hmongs à leur tenue composée d’une jupe noire qui arrive sous les genoux, des jambières, une chemise avec des manches longues et larges, un plastron sur le dos, un tablier qui recouvre la jupe et une ceinture en tissu. Elles portent également de superbes foulards colorés, arborent d’imposants colliers, bracelets et boucles d’oreilles qui sont autant de beaux souvenirs à rapporter du Vietnam.

L’indigotier est un arbuste cultivé dans les montagnes du nord. Une fois récoltées, les feuilles d’indigotier sont plongées dans un bassin d’eau avec de la poudre de chaux broyée et d’autres ingrédients ajoutés pour faire ressortir la couleur tels que le gingembre, la citronnelle, le piment et le vin de riz… Les feuilles écrasées donnent alors une pâte bleue dans laquelle trempent des panneaux de chanvre ou autres tissus qui serviront à la fabrication de toutes sortes de pièces (sacs, vêtements, tentures…).

J’ai acheté mes housses de coussin dans le magasin Indigo Cat à Sapa qui propose de nombreux textiles de couleur indigo, fabriqués dans la région dans le respect des règles du commerce équitable. 

3/ Les chapeaux coniques

Appelé « Nón La » en vietnamien, le chapeau conique est le symbole culturel incontournable du pays. C’est un souvenir typique mais encombrant et fragile à rapporter ! J’avais très envie d’en rapporter un, mais impossible de le mettre dans un colis !

Le chapeau est fabriqué à partir de feuilles de palmier séchées et assemblées autour de tiges de bambou. Il est porté quotidiennement et en toutes occasions par les locaux pour se protéger du soleil tout autant que de la pluie.

Les styles varient en fonction de la région. Celui de Hue est mince, blanc et élégant, tandis que celui de Ninh Binh dans la partie terrestre de la baie d’Halong est plus épais et rustique.

Allez directement dans l’un des nombreux ateliers de confection présents partout dans le pays ! Les prix sont nettement inférieurs à ceux pratiqués dans les commerces touristiques.  

4/ Les tuniques en soie 

Autre pièce vestimentaire iconique et incontournable au Vietnam, les tuniques (ao dai en vietnamien). Le « ao dai  » est considéré comme le costume national du Vietnam. Il faut avouer que ces tuniques très féminines sont joliment portées par les vietnamiennes et donnent vraiment envie d’en acheter !  

La tenue est composée d’une tunique et d’un pantalon. A l’origine, la tunique était essentiellement blanche mais elle se décline désormais dans de nombreuses couleurs et motifs brodés.

Vous pouvez la faire réaliser sur mesure, dans de très brefs délais et pour une somme très abordable (400,000 VND, soit environ 15 € ) dans un des nombreux ateliers de couture locaux.

5/ Les lanternes

S’il y a bien un souvenir à rapporter du Vietnam, et plus particulièrement d’Hoï An, c’est une lanterne !

Hoï An est « la » ville où les lanternes et lampions brillent de mille feux la nuit venue. Il y en a en partout dans les rues, sur les commerces, les restaurants, les sites culturels et religieux. Il existe plus de 30 ateliers dans Hoi An mais le meilleur endroit pour faire vos achats reste le Marché aux Lanternes ( Nguyen Hoang Street ) qui ouvre en soirée.

Mais si vous ne passez pas à Hoï An, pas de panique, vous en trouverez partout dans tout le pays ! Et notamment à Hanoï où l’on trouve tous les produits d’artisanat vietnamien.

Il y en a de multiples formes, tailles et leurs prix varient énormément. Contrairement à ce que l’on peut penser, c’est un souvenir facile à rapporter parce que les lanternes sont en soie avec des armatures en bambou pliables. Les vendeurs vous montreront comment la déplier pour éviter de l’abimer ou de la casser quand vous serez rentrés chez vous.

Une lanterne de taille moyenne coûte entre 70.000 à 90.000 vnd ( environ 2,50 €/ 3 €). Sachez aussi que chaque couleur a sa signification. Jaune : prospérité, richesse, bonheur, Rouge : chance, bonheur, amour, Violet : tendresse, nostalgie, tristesse, Bleu : espoir, calme, croissance, Vert : luxure, jalousie, Noir : le mal, Blanc : pureté, mort.

6/Les perles

Le Vietnam est un pays leader dans l’industrie de la perle de culture. On en cultive essentiellement dans le sud du pays dans l’île de Phu Quoc et dans les eaux claires de la baie d’Halong qui produit en haute mer des perles de qualité.

Au cours d’une croisière dans la baie d’Halong, un arrêt dans une ferme de culture perlière est incontournable…

Le personnel vous expliquera pour commencer comment naissent les perles.

J’ai appris qu’Il s’agissait d’une réaction de protection de l’organisme de l’huître lorsqu’un corps étranger (un grain) était introduit dans sa chair. L’huître sécrète alors une substance appelée carbonate de calcium, mieux connue sous le nom de nacre qui enrobe le grain intrus et va ainsi former au fil du temps une petite perle, dont chacune aura une forme et une brillance uniques.

Attention aux imitations !

Devant nous, des techniciens ouvrent les huitres et en extraient des perles de tailles et de couleurs différentes. Ils nous expliquent la fragilité de la greffe. Sur cent huitres, dix ne résistent pas à l’introduction du greffon, dix meurent au bout de deux ans, trente le rejettent et 20 donnent naissance à des perles récoltées mais invendables. Trente sont commercialisables, mais seules une ou deux perles sont parfaites.

La boutique présente sur la ferme flottante offre un large choix de bijoux à acheter à des prix intéressants. C’est le meilleur endroit pour acheter des perles de culture au Vietnam. Sur les marchés touristiques, il faut faire attention aux arnaques où certains vendeurs peu scrupuleux vendent des perles de culture d’eau douce de Chine moins coûteuses à la production au même prix que les vraies perles de culture vietnamiennes. 

Alors, avant d’acheter des perles, renseignez-vous sur les moyens de distinguer les vraies des fausses. Et sachez que les vraies perles sont très rarement parfaites et présentent des irrégularités de forme ou de couleur. Même si les vraies perles peuvent avoir une forme sphérique et régulière, il est pratiquement impossible qu’un collier ne soit fait que de perles parfaites. À l’inverse, une fausse perle est parfaitement sphérique, lisse et opaque à la lumière. 

7/ Des peintures et de la calligraphie

Autre idée de souvenir à rapporter du Vietnam, les nombreuses peintures, créations originales ou reproductions d’œuvres de grands maîtres réalisées par des jeunes filles dans de vastes ateliers à longueur de journée dans des conditions de travail plutôt difficiles.

J’ai été plus sensible au charme des dessins calligraphiés par des artistes à Hoï An.

8/ De l’artisanat en bambou ou en osier

On trouve une grande diversité de vaisselle (bols, saladiers, plats…) en bambou ou en osier. J’ai rapporté des corbeilles en bambou qui représentent des masques du théâtre traditionnel vietnamien. 

9/ Des masques et marionnettes du théâtre traditionnel vietnamien

L’art du théâtre au Vietnam est fortement inspiré de la culture chinoise et de l’opéra. Deux types de spectacles sont proposés : le Tuong dont les personnages représentent les grandes figures chinoises telles que les rois, reines, généraux et sont facilement reconnaissables par leur maquillage extravagant et provocateur et le Cheo, plus populaire, avec des personnages et des costumes du quotidien plus simples. Les masques reprennent les caractéristiques de ces deux types de théâtre.

Les marionnettes sont de jolis souvenirs à rapporter. Ce sont des copies en bois peint des marionnettes pour les spectacles sur l’eau. Elles représentent généralement des paysans, des pêcheurs, des animaux… 

10/ De la soie et des vêtements faits sur mesure

 

Hoï An, ville des lampions est aussi « la » ville aux multiples tailleurs et échoppes de confection de vêtements pour refaire votre garde-robe !

Mais, dans les marchés de toutes les grandes villes, vous trouverez des étages réservés à la vente de coupons de soie ou autres tissus.

Faites votre choix de tissu, sélectionnez un modèle, faites prendre vos mesures et en quelques heures, votre vêtement sera prêt !

Le plus long et le plus difficile sera de choisir votre coupon de tissu, tellement le choix est vaste ! 

11/ Du thé 

Aujourd’hui, le Vietnam est le 5ème producteur mondial de thé. Le thé vert fait partie des boissons les plus appréciées des vietnamiens. On en trouve de différentes sortes, quelquefois surprenantes : thé vert au lotus, au jasmin, au chrysanthème, à l’artichaut… Le plus emblématique du pays demeure sans doute le thé parfumé au lotus.

12/ Du café 

Le Vietnam est également le premier producteur mondial de café Robusta, une variété de café particulièrement corsé. Véritable boisson nationale, le café est indissociable de la culture vietnamienne. Les vietnamiens préfèrent faire infuser le café plutôt que de le boire en expresso. Rapportez également en souvenir une tasse-cafetière en métal typiquement vietnamienne.

Mais, les plus beaux souvenirs restent gravés dans ma tête !

Les images se bousculent et illustrent bien la diversité du pays, du nord au sud…

Les souvenirs de treks dans les rizières et de rencontres avec les différentes ethnies de la région de Sapa dans le nord, l’émotion d’une croisière dans la baie d’Halong, les lumières de la ville d’Hoï An aux milliers de lanternes, la découverte de l’art Cham à Danang, les saveurs parfumées de la riche gastronomie vietnamienne, les souvenirs culturels de la ville d’Hué et de ses mausolées impériaux ou le stress des multiples embouteillages de la vie tumultueuse d’Hanoï ou de Saïgon…

 

Et vous quels souvenirs allez-vous rapporter du Vietnam ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les secrets de fabrication du jambon Prosciutto de Modène

 L’Émilie-Romagne est la région gastronomique la plus renommée d’Italie, pour sa quarantaine de produits certifiés DOP (Dénomination d’Origine Protégée), dont le "Prosciutto di Parma" (jambon de Parme), le « Prosciutto DOP » di Modena, le "Parmigiano Reggiano"...

Les 10 belles choses à faire et à voir à Bologne

 J'ai adoré Bologne, capitale médiévale culturelle, vivante et intensément gourmande de l'Emilie Romagne !  Pour commencer... savez-vous où se trouve l’Emilie-Romagne ?Ce n'est sans doute pas la région la plus connue ni la plus fréquentée par les touristes (tant...

Recette des « polpette di tonno e ricotta » – Italie

  Les "polpette di tonno e ricotta", de sacrées petites boulettes ! Les "polpette di tonno e ricotta" ou boulettes de thon, à la ricotta et au parmesan peuvent être servies à l'apéritif, en entrée ou en plat principal. Chaudes ou froides, c'est un délice, simple à...

Quimper – Que faire et que voir dans la capitale de la culture bretonne ?

 Quimper, cher pays de mon enfance...  Quimper, chef-lieu du Finistère est - entre autres - la ville qui m'a vue naître il y a quelques dizaines d'années.  J'ai toujours aimé l'idée de vivre au bout du monde, dans un département bien nommé qui tire bien sûr son nom de...

Sculptures de Botero à Medellin

 La métamorphose pacifique de MedellinJ'ai quitté Bogota après avoir visité le superbe Musée de l'Or et le Musée Botero pour découvrir Medellin. La capitale de la Colombie, située dans le département d'Antioquia, à 1538 mètres d’altitude est...

Le chapeau Panama vient en fait d’Équateur !

  Connaissez-vous l'histoire du célèbre chapeau Panama ? J'ai découvert que le chapeau Panama était originaire de l'Equateur et suis allée à Cuenca visiter une entreprise où il est toujours fabriqué... Il existe depuis le 16ème siècle et reste...

Pin It on Pinterest

Share This