Les sculptures de Botero à Medellin

Sculptures de Botero à Medellin

par | 10 Juin 2021 | Amérique du sud, Colombie, Destinations | 0 commentaires

» Destinations » Amérique du sud » Colombie » Sculptures de Botero à Medellin

La métamorphose pacifique de Medellin

J’ai quitté Bogota après avoir visité le superbe Musée de l’Or et le Musée Botero pour découvrir Medellin. La capitale de la Colombie, située dans le département d’Antioquia, à 1538 mètres d’altitude est surnommée « la ville du printemps éternel » en raison de la douceur de son climat. Avec ses 3,5 millions d’habitants, c’est la deuxième ville du pays en terme de population, après la ville de Bogota. 

Son nom a été associé dans les années 80-90 à celui d’une ville en proie au narco-terrorisme, aux crimes et à la violence du cartel de la drogue de Pablo Escobar. Sa mort en 1993 a motivé les autorités locales à changer la vie des habitants de Medellin. En 2003, un nouveau maire Sergio Fajardo, a misé sur la culture, sur un environnement de qualité, sur l’éducation des plus défavorisés et a doté la ville d’un système de transport moderne avec un métro, un tramway et des téléphériques (Metrocables). Cela a permis aux quartiers les plus populaires situés sur les hauteurs de se connecter au reste de la ville et d’améiorer considérablement les conditions de vie et les mentalités des « paisas », les habitants de la région.

En à peine vingt ans, avec la fin des années Escobar et plus récemment avec les accords de paix entre le gouvernement et les FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), la ville s’est complètement métamorphosée, passant de « la ville la plus dangereuse du monde » à « la ville la plus innovante », avec notamment l’attrait des nombreuses sculptures de Botéro .qui attire un très grand nombre de touristes. 

Fernando Botero, artisan de la renaissance de Medellin

Medellin est la ville natale du peintre-sculpteur colombien Fernando Botero.  Il y a environ vingt ans, l’artiste a voulu offrir l’Art à ses compatriotes à un moment où la violence était à son paroxysme. Il a fait don de toutes ses oeuvres et collections personnelles pour développer le Musée d’Antioquia et proposa de créer la « Plaza Botero » aussi appelée « Plaza de las Esculturas”. En offrant 23 sculptures monumentales en bronze, Botero a complètement changé le visage du quartier traditionnel de Berrio au centre de Medellín et a démontré que l’éducation et la culture pouvaient contribuer à changer positivement l’image d’un pays.  

C’est ce que m’explique Luis, colombien qui enseigne le français à l’Alliance Française à Medellin, rencontré grâce à l’intermédiaire d’une amie nantaise.

Il m’attend à la station de métro Berrio à quelques minutes à pied de la « Plaza Botero » et m’explique l’histoire de sa ville et de cette place qui couvre 7 000 mètres carrés à proximité du très beau Palais de la Culture Rafael Uribe, d’architecture gothique flamande où sont conservées les archives historiques et photographiques de la ville. De l’autre côté se trouve le Musée d’Antioquia le plus ancien de la ville. Ce centre d’art et de culture est devenu un lieu très fréquenté par les citoyens de Medellín et par les touristes. L’ambiance de la place est sereine et colorée avec ses nombreux marchands de fruits.

Parmi les sculptures offertes par Botero à sa Ville, on retrouve ceux que l’on appelle affectueusement « les gros de Botero” (los gordos de Botero) qui cohabitent avec des animaux familiers et des allégories historiques.

Le Musée en plein air rend hommage à de nombreuses femmes : celle de La Maternité, une autre avec des fruits, avec un miroir, la Femme assise, endormie, inclinée, habillée…

On y retrouve aussi bien entendu la première d’entre elles, Eve qui fait face à Adam.

Les Hommes quant à eux sont à cheval, en Soldat romain, avec des vêtements, en voyageur… Des parties du corps comme la Main, la Tête, la Pensée mais aussi des animaux familiers comme le Cheval, le Chien, le Chat, le Cheval aux brides, ou encore des figures historiques comme ,le Sphinx ou l’Enlèvement de l’Europe investissent totalement les lieux. 

Les 23 sculptures ont été réalisées dans les ateliers de Pietra Santa, en Italie, pays d’adoption de Botero.

Ces oeuvres sont touchantes et très impressionnantes, mais ce qui m’a le plus étonnée, c’est l’appropriation complète et réussie de ces sculptures par la population. Je dois dire que ma première réaction de « touriste un peu stupide » a été d’être impatiente que les locaux libèrent les sculptures pour pouvoir les prendre en photos sans qu’aucune personne ne soit assise ou appuyée contre les oeuvres.  

J’avais l’impression que les habitants ne se rendaient pas compte de la richesse culturelle qu’ils avaient sous les yeux et qu’ils manquaient de respect envers les oeuvres… Dans l’attente du moment improbable où ces sculptures seraient libres de toute vie humaine, je me suis assise sur un banc dans le parc pour prendre mon temps et observer avec attention le comportement des habitants de différentes générations. J’ai alors compris que ces oeuvres « appartenaient » aux « paisas » et non pas aux touristes de passage… Les sculptures de Botero ont créé un lien naturel, intense et tendre entre l’Art et les habitants de Medellin. Ce que je prenais pour de l’irrespect était en fait des signes d’affection et de familiarité. Botero est entré dans le quotidien de tous les habitants de Medellin !  

Un oiseau de la Paix contre la violence

.À quelques minutes de la Plaza Botero, sur la Plaza San Antonio, se trouvent deux oiseaux quasiment identiques sculptés par l’artiste. L’un est « blessé » et l’autre « rond, fier et vigoureux »…

Voici leur histoire… En juin 1995, durant un marché artisanal dans le parc, 15 kilos de dynamite ont explosé devant la statue de l’Oiseau de Botero. Le bilan fut lourd : 30 morts et 200 blessés. La statue de l’Oiseau a été partiellement détruite et Botero a demandé à la municipalité de ne pas « enlever le squelette de la statue ».

Lorsque le maire lui demanda pourquoi laisser la carcasse de l’oiseau, Botero lui répondit “Parce que si on l’enlève, on va oublier une fois de plus… Je ferai une autre statue identique et on la placera côte à côte avec l’ancienne. Comme ça, c’est nous qui aurons notre victoire”.  L’artiste a souhaité que les restes de métal tordu demeurent en signe de rejet de la violence et en hommage aux victimes. Quatre ans et demi plus tard, il plaça une nouvelle statue, identique, appelée « L’Oiseau de Paix » aux côtés de la précédente communément appelée « El pájaro herido” (L’oiseau blessé), pour symboliser la renaissance de la ville et de sa population.  

Après l’action terroriste qui n’a jamais été revendiquée, Botero a interdit son retrait du site pour qu’il reste un « monument à l’imbécillité ».

Cette impressionnante exposition permanente de sculptures de Botero à ciel ouvert dans le centre de Medellin m’a beaucoup touchée. Après avoir découvert ses peintures à Bogota, je suis heureuse d’avoir découvert ses sculptures et appris le rôle social qu’elles ont joué dans la reconstruction de la ville de Medellin.

On dit que la musique adoucit les moeurs… A Medellin, les sculpture de Botero ont adouci l’image de la ville et le rapport à l’art de ses habitants.

Je vais poursuivre mon voyage en Colombie par la petite ville colorée de Guatapé où de bien belles émotions m’attendent là-aussi.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment faire les crêpes et les galettes bretonnes ?

 Tout savoir sur les crêpes et les galettes bretonnes !Honte à moi ! J'ai publié de nombreux articles sur les spécialités culinaires du monde entier, mais je ne vous ai pas encore parlé de "LA" spécialité de ma région, les "KRAMPOUEZH", autrement dit les "Crêpes" ! ...

Recette du curry de crevettes – Birmanie

Recette du curry de crevettes d'Inle en Birmanie - une recette riche en saveurs ! C’est en prenant un cours de cuisine dans la ville d’Inle au Bamboo Delight que j’ai découvert la cuisine et les parfums de Birmanie. C'est une cuisine très variée et...

Recette du Spritz – Italie

Boire un Spritz comme à Venise !  Impossible de résister à ce cocktail pétillant, frais et amer, né en Vénétie qui apporte une note orangée ou rouge (selon l'ajout d'Aperol ou de Campari) sur toutes les terrasses de Venise ! Les petites bulles de Spritz se boivent...

Rouleaux de printemps aux crevettes – Vietnam

  Les rouleaux de printemps aux crevettes, un plat traditionnel du Vietnam Appelés "goi cuon" au Vietnam ou "spring roll" par les anglophones, les rouleaux de printemps figurent parmi la liste des plats les plus populaires du monde. C'est un plat sain, nutritif...

Khao Gam – Laos

Le Khao Gam, dessert typique du LaosJ'ai appris à réaliser le Khao Gam lors de mon cours de cuisine laotienne au Tamarind « A taste of Laos », un restaurant de Luang Prabang qui organise des cooking class. J'ai également appris à cuisiner dans ce...

Recette du Pebre – Chili

 Le Pebre est l'accompagnement incontournable sur une table chilienneLe Pebre se trouve sur presque toutes les tables au Chili, à la maison comme au restaurant. C'est à la fois un condiment, une sauce ou une salade d'accompagnement qui accompagne le pain, les...

Marchés en Inde

Sentez le coeur de la vie indienne battre dans les marchés et bazars traditionnels ! Je garde un souvenir impérissable de mes visites dans les marchés en Inde. Un mélange d'inquiétude au milieu de la foule bruyante et du chaos ambiant à Old Delhi, mais en même temps...

Marchés au Laos

  Faites le tour des marchés au Laos, de jour ou de nuit !C'est le meilleur endroit pour sentir vivre le pays et découvrir sa culture. J'ai visité plusieurs marchés au Laos, mais ai particulièrement fréquenté les marchés de Luang Prabang et de...

Curry Massaman de pommes de terre – Thaïlande

Curry Massaman de pommes de terre  Temps de préparation : 20 minutes / Temps de cuisson : 40 minutes Ingrédients pour 4 personnes 2 briques de lait de coco 2 verre d’eau 2 c. à soupe de pâte de curry Massaman 4 escalopes de poulet 1 grosse pomme de...

Tea leaf salad – Birmanie

  La Tea leaf salad ou salade de feuilles de thé Temps de préparation : 10 minutes / Temps de cuisson : aucun   Ingrédients pour 4 personnes 3 cuillères à soupe d’huile de cacahuètes 20g de choux coupé en julienne 1 poignée de cacahuètes et...

Recette de la salade de mangues vertes – Cambodge

Recette de la salade de mangues vertes ou “Nhoma Svay” Au Cambodge, la salade de mangues vertes est servie comme entrée ou bien en accompagnement d'un plat de poisson ou de viande. C'est la subtile alliance de la douceur de la mangue et des légumes,...

Recette des machas à la parmesana – Chili

 Recette des machas à la parmesana - une sublime recette chilienne ! Les "Machas a la parmesana" sont une savoureuse spécialité Chilienne dont je garde un souvenir ému... Il faut dire que j'ai tout aimé au Chili ! Les paysages, les gens et la cuisine. En bonne...

Recette des sarde in saor – Venise

 Les sarde in saor : les petites sardines de l'apéritif vénitienLes sarde in saor (sardines « savoureuses ») sont les "cicchetti" les plus appréciés et les plus consommés par les Vénitiens lors d'une tournée des bacari. Les "cicchetti", ce sont l'équivalent "des...

Courgettes farcies à la bolognaise ou « Zucchini ripiene alla bolognese »

 Les courgettes farcies à la bolognaise sont une recette typique et familiale de la région de Bologne en Emilie Romagne, mais font également partie de la tradition culinaire de nombreuses régions italiennes. "Zucchini ripiene" signifie courgettes farcies. La garniture...

Recette des samoussas au boeuf et petits légumes – Inde

Recette des samoussas, plat traditionnel indienQu'ils soient végétariens ou farcis à la viande, j'adore manger ces petits beignets triangulaires à l'apéritif, comme entrée ou même en plat principal avec une salade. On retrouve ce mets populaire dans plusieurs régions...

Coup de coeur pour la lagune de Quilotoa !

  La lagune de Quilotoa, un grand cratère de volcan d’une beauté rare...   C'est avec Heriberto, le chauffeur qui m'accompagne pendant ces quelques jours que je découvre la lagune de Quilotoa. C'est l'un des sites les plus incroyables en...

Visite de l’île de Chiloe

 Visite de l'île de Chiloe : une immersion dans le Chili traditionnelJe poursuis avec délice ma découverte du Chili, du nord au sud. Il faut réaliser que Le Chili en longueur du nord au sud c'est comme s'il on allait du nord de la Norvege au nord de l'Egypte. C'est...

L’aventure d’un voyage autour du monde de A à Z…

Abécédaire de mon aventure (Avant mon départ) A  Aboutissement : Quand j'étais jeune, je rêvais de vivre plus tard comme les aventuriers, les "humanitaires", les grands reporters… Enfin, en quelque sorte un peu comme Tintin dont j’étais une lectrice assidue ! Mais,...

Bogota, un patrimoine historique et une vie culturelle intense

Premiers pas hésitants d’une voyageuse solo à Bogota… Deuxième étape de mon voyage en Amérique du sud après l’Equateur, Bogota en Colombie ! J’arrive début janvier, seule et pas très rassurée

L’art Cham à Danang au Vietnam

L'art Cham, vous connaissez ? Personnellement, je n'en n'avais jamais entendu parler... Encore une preuve que l'on apprend à tout âge, surtout lorsque l'on est en voyage ! J’ai souvent entendu parler de la civilisation des “Cham” depuis le début de mon séjour en Asie...

Un jeune moine laotien devient mon guide

  Après avoir été mon élève, Phone le jeune moine laotien est devenu mon guide à Luang Prabang...   Dans mon article précédent où Phone le jeune moine était mon élève, je raconte comment j'ai suggéré à Phone un jeu de rôles où il allait...

Cure ayurvédique à Vishram en Inde

      Je poursuis mon séjour dans le Kérala, à Vishram dans un centre de cure ayurvédique   Après quelques mois fatigants passés en Afrique australe, j'ai décidé de mettre en pratique ce proverbe indien « Fais du bien à ton corps pour que...

Du cacaoyer à mon assiette, j’ai fait mon propre chocolat en Amazonie !

  Au cours de mon séjour dans une communauté quechua en Amazonie équatorienne, à 45 minutes de la ville portuaire de Tena, Marta, la mère de Juan le propriétaire du Sacha Sisa Lodge où je séjournais, m’a appris à faire du chocolat et de la...

Dernière étape aux Galapagos sur l’île d’Isabela

  Cap sur l'île d'Isabela !Après quatre journées intenses passées sur l'île de San Cristobal et deux journées à Santa Cruz, je quitte Puerto Baquerizo Moreno. Une navette inter-îles me déposera 3 heures plus tard à l'embarquadère de Puerto...

Les « enfants » de Père Pedro à Madagascar

  Je viens d'arriver à Tananarive, sur l’île de Madagascar où je vais rencontrer le Père Pedro Avant de partir dans le sud du pays, un ami malgache me suggère d'aller assister à une messe administrée par le Père Pedro, prêtre lazariste d'origine argentine, installé...

Palighar, une guesthouse traditionnelle au nord de l’Inde

J'aime les belles histoires et les amitiés de voyage qui durent... J'ai rencontré mon amie indienne Karishma Pradhan à Kathmandou au Népal en janvier 2014, alors que je réalisais une mission de congé solidaire auprès de l'association WCN (Wordlife...

Histoire des quatre amis au Bhoutan

  Dans un précédent article consacré aux « Peintures sacrées du Bhoutan», je vous racontais à quel point j'avais été fascinée par la beauté des peintures omniprésentes dans les temples et sur les façades des maisons. Je faisais également...

Recette du Ceviche – Pérou

 Recette du ceviche : une salade de poisson cru traditionnelle du PérouImpossible de séjourner au Pérou sans manger de ceviche et de prendre un cours de cuisine péruvienne sans en réaliser un ! Ce plat à base de poisson cru mariné est le meilleur ambassadeur du Pérou...

Recette de la Causa rellena – Pérou

 La causa rellena - un plat traditionnel de la cuisine péruvienne Une des origines évoquées pour le nom de la "causa rellena" ou "causa limeña" date de la Guerre du Pacifique, en 1879, lorsque le Chili était en lutte contre le Pérou et la Bolivie. L’armée...

Femmes et enfants au centre FARAJA avec Slow Food

  J'ai fait la rencontre de "Mama Siara" lors de mon séjour à Arusha Grâce à Helen Nguya et Reguli Damas, coordinateurs de l'association Slow-Food à Arusha, j'ai rencontré Martina Siara fondatrice de l'ONG et du centre FARAJA en 2006 (Faraja Youth Women...

Pin It on Pinterest

Share This