Visiter Parme

Visiter Parme : que faire, que voir ?

par | 24 Avr 2022 | Destinations, Europe, Italie

Un an après mon séjour à Venise, direction l’Emilie-Romagne, une région du nord de l’Italie réputée pour sa culture et ses spécialités gastronomiques ! Etapes incontournables : la ville de Bologne, les environs de Modène et la ville de Parme, idéalement située entre Milan et Bologne.

Parme est une ville de 200 000 habitants, reconnue “Ville Créative de la Gastronomie” par l’UNESCO, mais également élue « Capitale de la Culture italienne » en 2020 pour son patrimoine historique, artistique et culturel. 

Les centres d’intérêt sont relativement concentrés dans le centre-ville, autour de la Place Garibaldi. Il est donc facile de les voir en se promenant dans les petites ruelles anciennes et étroites aux façades colorées de « jaune ocre de Parme ». 

Consacrez deux-trois jours à la visite de la ville si vous êtes amateur d’architecture italienne, d’églises anciennes et de hauts-lieux de nourritures terrestres et culturelles !

Voici mes douze conseils de visite ! 

1/ Commencez la visite par la Place Garibaldi 

Incontournable et centrale ! C’est le lieu de rencontre préféré des locaux comme des touristes à l’heure de l’apéritif aux terrasses des nombreux bars et restaurants. L’architecture de cette belle place pavée est le résultat de nombreuses transformations qui en ont fait le centre « politique » de la ville. La place est bordée de bâtiments imposants, dont le Palazzo del Podesta qui abrite l’Hôtel de Ville et l’Office de Tourisme et le Palazzo del Governatore, devenu un prestigieux lieu d’art moderne et contemporain, ouvert au public uniquement à l’occasion d’événements particuliers.

Une statue en bronze de Giuseppe Garibaldi (1807-1882) qui a joué un rôle déterminant dans l’unification de l’Italie trône devant le Palazzo del Governatore, face au clocher central avec son horloge et son beau cadran solaire.

Symbole des temps modernes, la ville de Parme s’est mise à l’heure des trottinettes électriques que vous pouvez louer sur la place et laisser dans un autre lieu. C’est un très bon moyen non polluant pour circuler dans les rues piétonnes étroites et faire des arrêts-shopping dans les nombreux magasins du quartier. 

2/ Prenez votre temps pour visiter le Palais de la Pilotta

A proximité de la Piazza Garibaldi, en plein centre ville,  se trouve le Palais de la Pilotta commandité par la famille Farnèse. Vu de l’extérieur, il n’a vraiment rien d’un Palais au sens où on l’entend habituellement !

Conçu en 1583 comme un édifice destiné à l’usage de la cour des Farnèse, le Palais s’est agrandi entre les XVIe et XVIIe siècles pour devenir le vaste complexe de bâtiments aux dimensions imposantes et à l’aspect austère que l’on connait actuellement. La partie sud de l’édifice était une aile culturelle qui a accueilli progressivement un théâtre, des galeries, des musées et bibliothèques, tandis qu’au nord étaient relégués les bâtiments techniques, les écuries, les entrepôts… 

Le nom du Palais « La Pilotta » vient du jeu de « pelote » qui se pratiquait dans ses cours. L’édifice a été partiellement détruit à la suite de bombardements qui l’ont touché en 1944. Une profonde restructuration des salles du complexe a débuté au début des années 70, transformant cet imposant palais, symbole du pouvoir ducal de la famille Farnèse, en un ensemble culturel et historique unique. 

Prévoyez du temps pour la visite de ce complexe monumental, il y a tant de choses à voir ! Il regroupe dans un même lieu le Théâtre Farnèse, la Bibliothèque Palatine, le Musée archéologique national, la Galerie Nationale de Parme et le Musée Bodoni, tous ouverts au public.

3/ Plongez dans la vie de cour au Théatre Farnèse

Ma première visite au Palais de La Pilotta a été pour le Théâtre Farnèse situé au premier étage. J’ai eu un grand coup de coeur !

Poussez la porte monumentale en bois peint d’un décor baroque pour découvrir ce petit théâtre inauguré en 1628 qui peut accueillir jusqu’à 3 000 spectateurs. Il existe dans les coulisses du théâtre de nombreuses études graphiques, plans, dessins et gravures de cette période qui restituent une idée précise de la structure originale du Théâtre. Presque entièrement détruit par les bombes en 1944, la restauration du théâtre a été effectuée par des ébénistes locaux qui ont réutilisé la plupart des bois originaux du Théâtre.

En 1965, les travaux de rénovation sont achevés et le Théâtre Farnèse redevient alors un lieu prestigieux de musique, d’art et de créations. La visite du théâtre plonge le visiteur dans l’ambiance d’un des théâtres les plus extraordinaires du XVIIe siècle et de la vie de cour somptueuse des ducs Farnèse. Le cadre est spectaculaire, décoré de colonnes en stuc peintes en faux marbre et de loges. On s’y croirait !

Des jeux d’optique et des projections d’images animées sont projetées en permanence sur la scène du théâtre. Ces images que l’on entrevoit dès que la porte du Théâtre est ouverte sont vraiment hypnotiques. Je n’avais vraiment pas envie de quitter ce lieu féérique ! 

4/ Restez bouche bée dans la Galerie Nationale

La Galerie Nationale se trouve au deuxième étage du Palais de la Pilotta. La collection d’oeuvres d’art de la Galerie Nationale de Parme est l’une des plus importantes d’Italie.

Le duc Philippe de Parme, conscient de l’importance de l’art pour le prestige de la dynastie, fit construire l’Académie des beaux-arts de Parme en 1757 et créa une galerie avec une bourse d’études pour l’instruction des jeunes artistes.

Pendant la période où la ville de Parme a été gouvernée par les Français (1803-1814), les œuvres ont été transportées à Paris pour n’être restituées qu’en 1816. La même année, le gouvernement passait aux mains de la duchesse Marie-Louise d’Autriche, qui fit alors l’acquisition de nombreuses collections nobiliaires pour éviter leur dispersion et fit réorganiser les collections au sein du Palazzo della  Pilotta dans une salle qui porte son nom.  

Parmi les collections enrichies par Marie-Louise d’Autriche, on peut admirer une belle collection d’art médiéval et des tableaux des écoles toscane, émilienne et vénitienne des XVe et XVIe siècles. On y retrouve notamment les oeuvres de Fra Angelico, Le Corrège, le Parmigianino, Le Tintoret, Canaletto, Le Greco…. et la précieuse oeuvre sanguine de Léonard de Vinci « La Scapiliata » (ou Tête de jeune fille) attribuée à Léonard de Vinci.

5/ Découvrez l’histoire de la ville dans le musée Archéologique National

Le musée archéologique national a été fondé en 1790 par Philippe de Bourbon pour la conservation des pièces archéologiques. Il abrite depuis une importante collection d’objets anciens et de reliques. Pendant la domination française au début du XIX siècle, le Musée a été dépouillé des pièces les plus prestigieuses qui n’ont été rendues qu’après le Congrès de Vienne en 1815. Marie Louise d’Autriche a contribué de façon importante au développement des collections.

6/ Admirez la bibliothèque Palatine

Ouverte au public en 1769, l’historique bibliothèque Palatina est située au premier étage du Palais de la Pilotta, à côté du Théâtre Farnese et de la Galerie Nationale. Ses origines remontent au XVIIIe siècle lorsque le duc de Parme avait manifesté la volonté de doter son duché d’une bibliothèque d’utilité publique qui servirait à l’enseignement de toutes sortes d’études. Elle fut aménagée directement dans le Palazzo della Pilotta afin de conserver des ouvrages déjà précieux à l’époque.

Aujourd’hui, les longues allées d’étagères boisées protègent plus de 420 000 livres imprimés. Un véritable trésor culturel et historique ! La bibliothèque est partagée en trois salles : la Salle Marie Louise, la Salle Dante et la Galerie Petitot.  

La partie ouverte aux touristes est limitée à la Galerie Petitot et à la Salle Dante, inclus dans la visite du musée. 

7/ Visitez le Théâtre Regio

Le plus majestueux des théâtres de Parme est le Teatro Regio, un théâtre d’opéra qui a conservé tout le charme d’une salle d’opéra de l’époque. Edifié en 1829, de style néoclassique, il a été commandé sur ordre de Marie-Louise d’Autriche au début du XIXe siècle. 

L’intérieur est formé par un vestibule, avec un plafond à caissons en stuc soutenu par des colonnes ioniques et un parterre délimité par quatre rangées de loges et par une galerie qui peuvent accueillir 1 200 personnes aux représentations artistiques. Si vous allez à Parme en septembre, essayez d’assister à une représentation dans ce haut-lieu de l’opéra italien à l’occasion du Festival consacré à Giuseppe Verdi !

Le théâtre avait été privatisé pour un groupe lorsque j’y suis allée. Je n’ai malheureusement pas pu le visiter, mais j’ai quand même pu rapidement entrer dans le Foyer et voir le parterre où une répétition avait lieu. À l’intérieur, tout n’est que dorures, parquets et velours rouges et or. Le plafond et le rideau ont été exécutés par Gian Battista Borghesi et le superbe lustre par le Français Lancernière. 

 

8/ Ouvrez grands les yeux devant les fresques de la Cathédrale et du Baptistère !

La « Piazza del Duomo » est le cœur artistique et sacré de la ville. On y découvre la cathédrale de Parme et son baptistère octogonal qui figurent parmi les plus beaux du nord de l’Italie. Deux lieux symboliques qui sont séparés par un campanile du XIIIe siècle.

La cathédrale de Parme, du haut de ses 900 ans, est un édifice sacré chargé d’art et d’histoire. Appelée le « Duomo », c’est l’une des plus belles réalisations d’art roman du XIIe siècle. La construction du bâtiment en forme de croix latine, avec un haut campanile et son beffroi gothique remonte au début du XIème siècle mais il a du être restauré suite à un tremblement de terre au XIIème siècle.

D’un aspect plutôt austère d’extérieur, l’intérieur de la Cathédrale est impressionnant de beauté. Les nombreuses fresques qui ornent le pourtour de la nef représentent des épisodes de la vie du Christ ainsi que certains épisodes de l’Ancien Testament. Le Dôme du XIIe siècle abrite des chefs-d’œuvre Renaissance comme la splendide coupole décorée d’une fresque peinte par Correggio au XVIème siècle qui représente l’Assomption de la Vierge.

À côté du Duomo, le Baptistère de Parme est une visite absolument incontournable. Cet imposant Baptistère octogonal créé par l’architecte Benedetto Antelami à partir de 1196 est un magnifique exemple de la transition entre l’art roman et l’art gothique italien. Entièrement recouvert de marbre rose de Vérone, orné de peintures et de fresques, c’est vraiment un lieu exceptionnel dont je n’ai jamais vu l’équivalent ailleurs.

En entrant dans le Baptistère, je suis époustouflée par la beauté des oeuvres d’art et des fresques de l’époque médiévale si bien conservées. La totalité des parois du baptistère en est recouverte. Au premier niveau en partant du bas, on admire des niches avec des fresques religieuses, puis en remontant, des « tympans » avec de nombreuses représentations d’anges, ensuite des bas-reliefs illustrant les signes du zodiaque sculptés sur les parois du baptistère, puis enfin des statues qui symbolisent les mois de l’année et les saisons. Au-dessus du second niveau de galerie intérieure, commencent les fresques de la coupole qui datent du XIIIe siècle. Viennent ensuite, toujours en remontant vers le sommet de la coupole, les fresques des apôtres.

C’est réellement rare et sublime…

Le billet d’entrée au baptistère (8 €) inclut l’entrée au musée Diocesain qui se trouve à proximité. 

9/ Admirez les églises Santa Maria della Steccata et San Giovanni Evangelista

Parme possède de nombreuses églises qui datent des XIVe, XVIe et XVIIe siècles. A part la cathédrale, je n’ai eu le temps de visiter que deux églises célèbres pour leurs fresques peintes par Corrigio et Parmigianino.

– L’église Santa Maria della Steccata, érigée en 1521, est un chef d’œuvre de la Renaissance italienne. Son architecture extérieure est d’apparence épurée avec ses quatre tours arrondies, mais l’intérieur présente une grande quantité de fresques colorées. La fresque du dôme central peinte par les célèbre artistes de Parme, Bernardino Gatti et Parmesan en est le point d’orgue. Réalisée dans des couleurs vives avec une abondance de bleu, la fresque principale représente à nouveau une Assomption de la Vierge. Depuis 1718, l’église est le siège de l’Ordre constantinien de Saint-Georges et abrite un trésor d’art et d’histoire.

– L’église évangéliste San Giovanni située derrière le Dôme fait partie d’un complexe monastique important créé par les moines bénédictins en l’an 980. Il est composé d’une église avec trois nefs sur lesquelles s’ouvrent six chapelles, d’une bibliothèque et de trois cloîtres d’un couvent situé sur le côté gauche de l’Eglise.  Des fresques de Parmigianino ornent les chapelles tandis que la coupole est décorée de fresques du Corrège. L’ensemble est superbe et empreint d’une grande sérénité.

10/ L’héritage culturel de la Ville de Parme

La culture est omniprésente à Parme et vous ne pourrez oublier que c’est la patrie de grands peintres de la Renaissance comme Parmigianino, Il Correggio, de l’architecte et sculpteur Antelami, du chef d’orchestre Toscanini  et du musicien Verdi, qui ont laissé durablement leur empreinte dans cette ville. 

Un monument est d’ailleurs dédié à Giuseppe Verdi (1813 – 1901) près du théâtre Regio. La partie avant est constituée par un grand haut-relief qui représente Giuseppe Verdi dans la méditation, entouré des muses de l’inspiration, de la mélodie, de la chanson, du rythme de la danse et de l’amour. En cette mi-septembre, les amateurs de musique classique affluent en grand nombre à Parme pour le Festival Verdi qui s’y déroule chaque année. Il est possible de visiter sa maison natale en écoutant un parcours audiovisuel.

Autre maison natale à visiter à Parme, celle du chef d’orchestre Arturo Toscanini (1867-1957). Inspiré par Verdi, il devient l’ami de Puccini, pour lequel il crée La Bohème (1896), puis sera par la suite directeur musical de la Scala de Milan.

Incontournable lors de votre visite à Parme, admirez également les nombreux chefs-d’œuvre du Correggio (1489-1534) présents en différents endroits dans la ville. 

Notamment dans la  Galerie Nationale où sont exposées de nombreuses oeuvres, dans la Chambre de Saint Paul du Monastère des Bénédictines. Et bien sûr à la Cathédrale où Correggio a peint la coupole avec une extraordinaire fresque qui représente l’Assomption de la Vierge ou à l’Église Saint Jean Evangéliste où se trouvent la fresque avec la Vision et le Transit de Saint Jean. Vous pourrez également admirer d’autres œuvres de Parmigianino dans l’Église Madonna della Steccata.

Enfin, un autre héritage culturel, historique et politique toujours fortement ancré dans la ville de Parme, celui de Marie-Louise d’Autriche, veuve de Napoléon 1er, devenue duchesse de Parme.

11/ Baladez-vous dans les parcs et jardins de Parme !

Le jardin de la Piazzale della Pace situé dans le centre-ville, devant le complexe monumental du Palazzo della Pilotta est celui que j’ai le plus fréquenté !  C’ est l’un des lieux de détente préféré des Parmesans dans le centre-ville. Idéal pour trouver un peu de fraîcheur avec ses arbres plantés au coeur d’un bassin aquatique. Il jouxte le Monument érigé en l’honneur de Giuseppe Verdi et le Monument des Partisans. 

> Le Parc Ducal.  Ce grand parc public est situé dans le quartier Oltretorrente (au-déla du fleuve) près de la rivière Parme. C’est l’endroit idéal pour une promenade ou un jogging dans des allées bordées d’arbres centenaires, des statues, des fontaines, des kiosques et de jeux pour enfants. C’est un parc très classique, hormis l’ancien Palais Ducal qui conserve encore son corps central original du XVIe siècle et des ensembles de fresques d’une beauté remarquable qui était fermé à la visite pour une durée indéterminée lorsque j’y suis passée.

> Le Parc de la Citadelle. Egalement très apprécié des habitants qui y pratiquent leur jogging. La forme de la Citadelle rappelle une étoile à cinq branches. Des murs la protègent et l’entrée est dominée par des colonnes de marbre surmontées par les armoiries de la famille Farnèse.  

12/ Enfin, régalez-vous au paradis des épicuriens et des gastronomes !

La ville de Parme est considérée comme le berceau de la cuisine italienne. Elle a été la première ville italienne désignée « Ville créative de l’UNESCO pour la gastronomie » en 2015. 
Au centre de la Food Valley italienne, en Emilie-Romagne, avec les villes de Bologne et Modène ses voisines, c’est la région européenne qui possède le plus grand nombre de produits AOP et IGP : le Prosciutto di Parma DOP, le Culatello di Zibello DOP (version très haut de gamme du Prosciutto di Parma), le Jambon Prosciutto di Modena DOP, )  le Parmigiano Reggiano DOP, le Vinaigre Balsamique de Modène DOP, le Fungo di Borgotaro IGP, la Coppa di Parma IGP, les vins des cols de Parma DOP, le Lambrusco DOP et plusieurs autres… 

À Parme, l’alimentation est omniprésente : produits typiques et traditionnels, consortiums de protection, restaurants et chefs renommés et étoilés, musées de l’alimentation,  industries , projets culturels et éducatifs , revues et salons internationaux…

La Passegiata dei Sapori est un parcours de saveurs dans le centre historique de la ville, signalé sur 24 lieux dans la ville. Vous pouvez télécharger l’itinéraire ici. C’est un tour historique et artistique à Parme. 

Vous allez vous régaler à Parme !

Infos pratiques

 

Où manger ? 

 

> Antica Osteria dei Servei : La vraie cuisine typique de Parme servie dans un établissement à l’ambiance familiale et chaleureuse.                                  r

> Trattoria Corrieri : Une bonne cuisine locale et typique de la région de Parme servie dans un restaurant situé dans le centre historique de la ville. Ambiance chaleureuse. 

> El Tribunale : Des plats de la tradition parmesane : pâtes fraîches, fromages, charcuteries et plats typiques. Centre ville

> la Cucina del MaestroLes plats du terroir, typiques de la cuisine parmesane dans un cadre rustique dédié à Giuseppe Verdi.

> Ristorante Angiol d’Or : Cuisine traditionnelle et créative servie dans un cadre élégant sur la Piazza Duomo, près de la cathédrale et du baptistère.

 

Où se loger à Parme ?

Je vous recommande de loger dans le centre historique ou les quartiers ouest de Parme. Ce sont les quartiers les plus animés et les plus proches de tous les sites à visiter.

J’ai loué une chambre très proche du centre au Parma Stazione Rooms. Impeccable !

0 commentaires

Recette traditionnelle des tagliatelles à la Bolognaise

 Recette traditionnelle des tagliatelles à la Bolognaise ou "tagliatelle al ragu alla Bolognese"  Durant mon séjour à Bologne, je voulais apprendre...

Courgettes farcies à la bolognaise ou « Zucchini ripiene alla bolognese »

 Les courgettes farcies à la bolognaise sont une recette typique et familiale de la région de Bologne en Emilie Romagne, mais font également partie...

Salade de prosciutto, poires, figues et parmesan

 Salade italienne salée-sucrée de fin d'été  J' aime beaucoup le mélange du jambon cru, des fruits et du parmesan !  La salade de Prosciutto de...

Recette des « polpette di tonno e ricotta » – Italie

 Les "polpette di tonno e ricotta", de sacrées petites boulettes ! Les "polpette di tonno e ricotta" ou boulettes de thon, à la ricotta et au...

Recette des sarde in saor – Venise

 Les sarde in saor : les petites sardines de l'apéritif vénitienLes sarde in saor (sardines « savoureuses ») sont les "cicchetti" les plus appréciés...

Recette traditionnelle des Escalopes à la Bolognaise ou Cotoletta alla Bolognese

 Recette traditionnelle des "Cotoletta à la Bolognese" ou "Cotoletta alla Petroniana"La "cotoletta bolognese" est un « secundo piatto » (deuxième...

Visiter Venise – un voyage dans le temps

 Visiter Venise - une envie de longue date devenue réalité !J'ai beaucoup voyagé aux quatre coins du monde depuis une dizaine d'années et...

Comment est fabriqué le Lambrusco ?

 Fin de séjour en beauté dans la région de Bologne et Modène sur des notes fraîches et pétillantes ! Après avoir visité une entreprise de jambons...

Recette des sarde in saor – Venise

 Les sarde in saor : les petites sardines de l'apéritif vénitienLes sarde in saor (sardines « savoureuses ») sont les "cicchetti" les plus appréciés...

Recette traditionnelle des Escalopes à la Bolognaise ou Cotoletta alla Bolognese

 Recette traditionnelle des "Cotoletta à la Bolognese" ou "Cotoletta alla Petroniana"La "cotoletta bolognese" est un « secundo piatto » (deuxième...

Guide d’infos pratiques pour visiter Venise

 Toutes les infos (ou presque) pour visiter Venise !Venise n'est vraiment pas une ville comme les autres ! C'est ce qui la rend si attrayante, mais...

Recette des « polpette di tonno e ricotta » – Italie

 Les "polpette di tonno e ricotta", de sacrées petites boulettes ! Les "polpette di tonno e ricotta" ou boulettes de thon, à la ricotta et au...

Savez-vous comment est fabriqué le Parmigiano Reggiano ?

 Toujours en balade dans la région d'Emilie Romagne où je partage mes visites entre culture et agriculture ! Après avoir découvert la belle ville de...

Comment est fabriqué le vinaigre balsamique de Modène traditionnel ?

 Après avoir découvert la belle ville de Bologne, visité une entreprise de jambons Prosciutto de Modène, puis une fromagerie de Parmigiano Reggiano,...

Île de Burano – 6 bonnes raisons de la visiter

 Cap sur l'île de Burano !Après avoir pris le temps de découvrir et de savourer les différents quartiers de Venise, j'ai eu envie de prendre l'air...

La regata storica comme si vous y étiez !

 6 septembre 2020...  En arrivant à Venise début septembre, je remarque une certaine agitation dans le quartier du Pont du Rialto et sur les quais...

Tournée des bacari à Venise

  Je vous invite à une tournée des bacari et une dégustation de cicchetti en soirée à Venise ! Pas mal comme programme, non ? Vous ne savez pas ce...

Recette du Spritz – Italie

Boire un Spritz comme à Venise !  Impossible de résister à ce cocktail pétillant, frais et amer, né en Vénétie qui apporte une note orangée ou rouge...

Les 10 belles choses à faire et à voir à Bologne

 J'ai adoré Bologne, capitale médiévale culturelle, vivante et intensément gourmande de l'Emilie Romagne !  Pour commencer... savez-vous où se...

Visiter Parme : que faire, que voir ?

  Un an après mon séjour à Venise, direction l’Emilie-Romagne, une région du nord de l’Italie réputée pour sa culture et ses spécialités...

Salade de prosciutto, poires, figues et parmesan

 Salade italienne salée-sucrée de fin d'été  J' aime beaucoup le mélange du jambon cru, des fruits et du parmesan !  La salade de Prosciutto de...

Pin It on Pinterest

Share This