Les gondoles à Venise

Tout savoir sur les gondoles à Venise

par | 20 Fév 2021 | Destinations, Europe, Italie | 0 commentaires

Petit questionnaire sur les gondoles à Venise...

 

  • Savez-vous de quelle époque datent les premières gondoles et quelle était leur fonction ?
  • Pourquoi sont-elles toutes de couleur noire ?
  • Où et comment sont-elles fabriquées ?
  • Que signifie la forme de la figure de proue de la gondole ?
  • Comment devient-on gondolier ?
  • Comment organiser un tour en gondole sur les canaux et à quel prix ?

Toutes les réponses dans cet article !

Impossible de visiter Venise sans contempler ses superbes gondoles ! Elles sont indispensables dans cette cité lacustre où les voies navigables ont toujours été utilisées pour les transports et les déplacements.  

Au XVIe siècle, la gondole était un véhicule privé utilisé, comme un carrosse, par les nobles et les plus riches pour leurs déplacements. Puis, elles se sont démocratisées et multipliées. Elles sont très souvent représentées sur les peintures de l’époque. Elles étaient alors de toutes les couleurs et personnalisées avec des décorations excessives. Au XVIe siècle, le Doge décida d’interdire tout ce chaos visuel et ordonna que les gondoles privées soient toutes peintes avec un vernis noir pour respecter une certaine uniformité.

2. Fabriquer une gondole, c’est tout un art… 

‘Cela m’a vraiment fait plaisir de pouvoir pénétrer discrètement dans le chantier naval du charpentier de marine Agostino Amadi sur l’île de Burano et d’avoir de précieuses explications grâce à Sylvia, ma guide locale.

Elle m’a raconté avec passion les différentes étapes de la construction d’une gondole, décrit la coopération nécessaire entre les nombreux corps de métiers et la mobilisation des artisans pour la sauvegarde des savoir-faire traditionnels ancestraux. Si vous voulez avoir une idée du travail que cela représente, sachez qu’une gondole est constituée de 280 morceaux de bois de huit essences différentes (chêne, mélèze, noyer, cerisier, tilleul, cèdre, acajou, et sapin). Elle mesure 10,85 mètres de long sur 1,44 mètre de large et pèse environ 600 kg. Je vous raconte cela de façon plus détaillée dans l’article que je consacre à l’île de Burano. 

Aujourd’hui encore, la construction des gondoles à Venise est réalisée dans les cinq squeri (nom vénitien pour définir les chantiers navals) encore opérationnels. Vous pourrez notamment entrevoir l’intérieur du squero San Trovaso en vous promenant dans le quartier Dorsoduro, derrière le musée de l’Accademia.  Il ne peut malheureusement pas être visité. 

Voici enfin quelques infos sur la figure de proue d’une gondole à Venise. J’ignorais totalement que sa forme était porteuse de nombreux symboles… Vous ne regarderez plus une gondole de la même façon quand vous les connaîtrez !

  • la forme en S de la proue reproduit le cours du Grand Canal
  • l’arc entre cette courbe et la première barre horizontale des « dents » représente le pont de Rialto
  • les six dents tournées vers l’avant correspondent aux six sestieri (quartiers) de Venise
  • la dent tournée vers l’intérieur symbolise l’île de la Giudecca
  • l’extrémité supérieure symbolise le chapeau du Doge

3. Etre gondolier, ça ne s’improvise pas ! 

N’est pas gondolier qui veut ! C’est tout un art auquel on accède après un double examen. D’abord, les candidats passent un examen d’entrée à l’Ecole des gondoliers, puis suivent des études qui allient la pratique d’une navigation précise dans les canaux, l’apprentissage des langues étrangères et de l’histoire de Venise pour ensuite passer un concours de sortie très exigeant. Seuls, les premiers à ce concours de sortie obtiendront la précieuse licence nécessaire pour occuper l’une des 3 ou 4 places libérées chaque année.

Au 16ème siècle, à l’époque où la gondole était l’unique moyen de transport à Venise, il y avait environ 10 000 gondoliers et ce métier était transmis de père en fils. La corporation des gondoliers était une « caste » très fermée réservée aux hommes. Le métier de gondolier s’est toutefois ouvert « théoriquement » aux femmes depuis 2010, et Venise compte une gondolière ! Aujourd’hui, leur nombre est fixé par la mairie et l’on ne dénombre plus que 450 gondoliers.
Les gondoliers sont vêtus d’un pantalon noir, d’une ceinture rouge, d’une chemise blanche ou d’une marinière rayée de rouge ou de bleu et portent un canotier au ruban assorti à la couleur de la marinière. Cette tenue a été adoptée à la fin des années 50 après le film de Dino Risi « La lune et toi », tourné à Venise avec Alberto Sordi.

4. Comment organiser son tour en gondole à Venise ? 

Faire un tour en gondole à Venise est un objectif lors d’un séjour à Venise pour bon nombre d’amoureux et de touristes… Personnellement, j’ai été un peu rebutée par le prix et l’aspect « promène-touristes ». Mais, qui sait lors d’un prochain séjour ? Il est tentant pour une passionnée de photo de découvrir la ville différemment au fil de l’eau pour saisir des détails architecturaux et des reflets photogéniques. Cela peut aussi être intéressant d’avoir des renseignements culturels ou historiques intéressants si vous tombez sur un gondolier passionné par sa ville. Mais, ça, ce n’est pas garanti ! La balade en gondole n’est pas d’une visite guidée, mais uniquement une promenade sur les canaux.

Je me suis toutefois renseignée pour vous apporter des infos pratiques et précises… Il faut déjà savoir qu’il n’y a qu’un seul opérateur qui gère ces balades en gondoles à Venise, les prix appliqués sont donc les mêmes quel que soit le quartier et le gondolier.

Il y a trois possibilités, à choisir en fonction de votre budget et de vos attentes.

1/ Embarquer où et quand vous en avez envie… Vous paierez 80 €, quel que soit le nombre de personnes à bord pour une balade de 30 minutes entre 8h et 19h et 100 € les 35 minutes de 19h00 à 4h00 du matin.  Le nombre maximum de passagers dans une gondole qui était de 6 vient récemment de passer à 5, en raison de l’augmentation du poids des touristes (ce n’est pas une plaisanterie !). Il vous suffira de trouver un embarcadère dans Venise (vraiment pas difficile) et d’attendre votre tour (plus ou moins longtemps selon la saison). Les embarcadères sont signalés par un panneau « Servizio Gondola ».

2/ Réserver la prestation par avance sur internet et payer pour une gondole partagée en fonction du nombre de participants. Il faut compter une trentaine d’euros par personne. Cette alternative est avantageuse financièrement si vous êtes seul, à deux, ou avec un enfant de moins de deux ans. Cela vous permet aussi de ne pas attendre une fois sur place. Offre valable uniquement sur internet !

3/ Choisir un « pack balade en gondole et activité ».  Plusieurs offres sont proposées par différents prestataires : le tour en gondole privatif en soirée suivi d’un dîner aux chandelles dans un restaurant gastronomique, la balade agrémentée de visites guidées avec un guide francophone à la Basilique Saint-Marc ou au Palais des Doges, ou encore la balade agrémentée par la sérénade de votre gondolier ! Ce sont des solutions de simplicité et de gain de temps intéressantes lors d’un court séjour, mais que vous pouvez aussi organiser seul facilement et pour un meilleur prix !

Infos pratiques

  • Les itinéraires sont différents en fonction de votre point de départ, la balade dure 30 minutes et l’on revient à son point de départ.
  • La fréquentation sur le Grand Canal est évidemment plus importante que sur des petits canaux dans des quartiers plus calmes. Vous risquez de vous retrouver dans un embouteillage de gondoles sur les canaux dans le quartier Saint-Marc ou autour du pont du Rialto.
  • L’heure idéale est au moment du coucher de soleil où vous profiterez de belles lumières et de la douceur ambiante
  • Si votre budget ne vous permet pas une balade en gondole à Venise, montez dans un traghetto (pour 2,50 €) ou un vaporetto (pour 7,50 €)! Vous ne serez pas en tête à tête et vous ne serez pas au ras de l’eau, mais le spectacle sera tout aussi génial…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recette du Pisco sour – Chili

 En classant la recette du Pisco Sour dans les recettes chiliennes, je ne vais pas me faire que des amis ! Le Pérou et le Chili produisent tous les...

Marchés en Birmanie

Faire le tour des marchés en Birmanie est une aventure qui met tous vos sens en éveil ! Comme partout dans le monde, c'est sur les marchés que je me...

Recette des Papas rellenas – Pérou

 Recette des papas rellenas - un plat péruvien de pommes de terre farciesLa papa rellena est un plat très populaire au Pérou, tout comme la causa...

Momos au poulet – Népal

  Recette des momos, un plat traditionnel népalais Les Momos au poulet ou avec d'autres garnitures sont initialement originaires du Tibet, mais...

Recette du Spritz – Italie

Boire un Spritz comme à Venise !  Impossible de résister à ce cocktail pétillant, frais et amer, né en Vénétie qui apporte une note orangée ou rouge...

Recette du Laap Kai au poulet – Laos

  Impossible de parler de tradition culinaire au Laos sans évoquer le Laap Kai J’en ai mangé pratiquement tous les jours durant mon séjour au...

Recette des « polpette di tonno e ricotta » – Italie

 Les "polpette di tonno e ricotta", de sacrées petites boulettes ! Les "polpette di tonno e ricotta" ou boulettes de thon, à la ricotta et au...

Calendrier de l’Avent gourmand 2020

 Un calendrier de l'Avent gourmand pour un avant-goût de voyage...En ce mois de décembre 2020, pas de projet de voyage au pied du sapin et pas...

Poisson grillé du lac d’Inle – Birmanie

  Le Tilapia grillé, poisson de Birmanie Temps de préparation : 10 minutes / Temps de cuisson : 15 minutes   Ingrédients...

Marchés au Bhoutan

Scènes de vie sur les marchés du Bhoutan

Recette des empanadas – Chili

 Recette des empanadas du ChiliLes empanadas sont une spécialité très répandue en Amérique Latine. Ce sont des petits chaussons de pâte fourrés avec...

Recette du Mie Goreng – Bali

  Recette du Mie Goreng, plat traditionnel balinaisDurant mon séjour à Bali, j'ai sympathisé avec Putu une guide-chauffeur balinaise...

La cuisine du Bhoutan

Que mange-t-on au Bhoutan ?La cuisine du Bhoutan est très certainement la plus épicée au monde !  Et elle ne convient pas à tous...

Recette de l’Amok Trei – Cambodge

  L’ Amok Trei est le plat national du Cambodge C'est dans l'école de cuisine Beyond Cambodgian Cooking Class située dans un petit village...

Recette du Ceviche – Pérou

 Recette du ceviche : une salade de poisson cru traditionnelle du PérouImpossible de séjourner au Pérou sans manger de ceviche et de prendre un...

Tournée des bacari à Venise

  Je vous invite à une tournée des bacari et une dégustation de cicchetti en soirée à Venise ! Pas mal comme programme, non ? Vous ne savez pas ce...

Recette du Spritz – Italie

Boire un Spritz comme à Venise !  Impossible de résister à ce cocktail pétillant, frais et amer, né en Vénétie qui apporte une note orangée ou rouge...

La regata storica comme si vous y étiez !

 6 septembre 2020...  En arrivant à Venise début septembre, je remarque une certaine agitation dans le quartier du Pont du Rialto et sur les quais...

Recette des « polpette di tonno e ricotta » – Italie

 Les "polpette di tonno e ricotta", de sacrées petites boulettes ! Les "polpette di tonno e ricotta" ou boulettes de thon, à la ricotta et au...

Les 10 belles choses à faire et à voir à Bologne

 J'ai adoré Bologne, capitale médiévale culturelle, vivante et intensément gourmande de l'Emilie Romagne !  Pour commencer... savez-vous où se...

Comment est fabriqué le Lambrusco ?

 Fin de séjour en beauté dans la région de Bologne et Modène sur des notes fraîches et pétillantes ! Après avoir visité une entreprise de jambons...

Île de Burano – 6 bonnes raisons de la visiter

 Cap sur l'île de Burano !Après avoir pris le temps de découvrir et de savourer les différents quartiers de Venise, j'ai eu envie de prendre l'air...

Recette des sarde in saor – Venise

 Les sarde in saor : les petites sardines de l'apéritif vénitienLes sarde in saor (sardines « savoureuses ») sont les "cicchetti" les plus appréciés...

Quimper – Que faire et que voir dans la capitale de la culture bretonne ?

 Quimper, cher pays de mon enfance...  Quimper, chef-lieu du Finistère est - entre autres - la ville qui m'a vue naître il y a quelques dizaines...

Comment est fabriqué le vinaigre balsamique de Modène traditionnel ?

 Après avoir découvert la belle ville de Bologne, visité une entreprise de jambons Prosciutto de Modène, puis une fromagerie de Parmigiano Reggiano,...

Visiter Parme : que faire, que voir ?

  Un an après mon séjour à Venise, direction l’Emilie-Romagne, une région du nord de l’Italie réputée pour sa culture et ses spécialités...

Slow Food Travel dans la région du Valais en Suisse

  Au programme du week-end : Manger bon, propre et juste ! Le ton de l'escapade gourmande organisée par "Slow Food Travel" dans la région du...

Carpaccio de coquilles Saint-Jacques des îles

Une recette de carpaccio de coquilles Saint-Jacques iodée et parfuméeLes coquilles Saint-Jacques, très présentes dans la cuisine bretonne, rentrent...

Les secrets de fabrication du jambon Prosciutto de Modène

 L’Émilie-Romagne est la région gastronomique la plus renommée d’Italie, pour sa quarantaine de produits certifiés DOP (Dénomination d’Origine...

Savez-vous comment est fabriqué le Parmigiano Reggiano ?

 Toujours en balade dans la région d'Emilie Romagne où je partage mes visites entre culture et agriculture ! Après avoir découvert la belle ville de...

Pin It on Pinterest

Share This