Asie

Le Bonheur National Brut au Bhoutan

par | 22 Nov 2015 | Apprentissages, Asie, Bhoutan, Histoires de voyages |

» Destinations » Asie » Bhoutan » Le Bonheur National Brut au Bhoutan

Le « Bonheur National Brut » (BNB) ou Gross National Happiness (GNH) : qu’est-ce que c’est ?

 

Le concept de Bonheur National Brut a été créé en 1972 par le Roi Jigme Singye Wangchuck, père du Roi actuel du Bhoutan. Il a ainsi contribué à révéler l’existence de ce petit pays himalayen au grand public, et étonné la communauté internationale par son approche différente du calcul du bien-être de la population de son pays.

Pour le Roi, mesurer la richesse d’un pays avec le seul Produit Intérieur Brut (PIB) n’était pas concevable.

Le concept de « Bonheur National Brut » repose sur quatre piliers fondamentaux 

Il est pensé comme devant fournir une vision à long terme de la croissance du pays, en veillant à la préservation des ressources nécessaires pour les générations futures et en contribuant à une meilleure harmonie avec les valeurs spirituelles bouddhistes du royaume.

Voici les quatre piliers de cette politique :

  • Un développement économique et social, durable et équitable
  • La préservation et la promotion des traditions culturelles bhoutanaises
  • La sauvegarde de l’environnement et la promotion du développement durable
  • Une gouvernance responsable

Trouver un juste équilibre entre le bonheur matériel et le développement spirituel des citoyens

Telle était la volonté du Roi, mais il faudra attendre 1998 pour voir le contenu du “Bonheur National Brut” être clairement inscrit dans la constitution promulguée le 18 juillet 2008. Depuis 2011, ces quatre grands axes sont évalués à travers 72 critères de mesure qui couvrent l’ensemble des activités du pays. 

Le gouvernement du Bhoutan s’est engagé dans toute une série d’actions concrètes : routes, eau potable, télécoms, santé, éducation pour tous… qui touchent la vie quotidienne des habitants. 

Le Roi a ainsi instauré l’apprentissage de la langue nationale (le dzongkha) dans les écoles et encouragé à porter l’habit traditionnel en public pour préserver la culture bhoutanaise. 

Une autre de ses mesures a été d’interdire en 2004 la vente de cigarettes, en estimant qu’il s’agissait d’un stupéfiant affaiblissant les capacités mentales, selon un enseignement du bouddhisme. Le Bhoutan est ainsi devenu le premier pays au monde à totalement prohiber la vente de tabac. Les fumeurs peuvent entrer dans le pays avec des cigarettes achetées à l’étranger mais paieront une taxe de 100% sur le prix de vente, plus 100% de droits de douane.

Aujourd’hui, le Bonheur National Brut s’est infiltré dans toute la vie du pays, et entraîne de profonds bouleversements.

  • dans l’agriculture avec un objectif de production 100% biologique en 2020 
  • dans l’éducation nationale, où l’on prépare les élèves à devenir des “ambassadeurs du changement”
  • dans la gestion des ressources naturelles avec la réglementation stricte de l’abattage des arbres et de l’exploitation minière
  • dans le système de santé gratuit pour tous
  • dans la recherche d’une certaine qualité de tourisme

Le modèle d’un petit pays comme le Bhoutan vers une société durable et plus équitable est-il transposable ailleurs ? 

En tout cas, le concept a fait des émules dans le monde entier.

Ainsi, depuis 2011, l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) mesure le Bonheur Intérieur Brut (BIB) de ses membres.

Cet indice de la qualité de vie, basé sur onze critères (les revenus, le logement, l’emploi, la santé, la sécurité, la vie en communauté, la gouvernance, l’éducation, l’environnement, le sentiment de satisfaction personnelle, l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie de famille) nuance les résultats froids de statistiques économiques.

Il y a d’ailleur un outil interactif sur le site de l’OCDE qui permet de comparer les pays en fonction de l’importance que vous accordez aux différents critères du bien-être.

J’espère revoir un jour mon jeune guide Sonam et mon chauffeur Karma pour prolonger nos discussions sur le modèle de société choisi par le Bhoutan et sur l’évolution du pays !

0 commentaires

Pin It on Pinterest

Share This