Vietnam

Comment choisir sa croisière en baie d’Halong ?

J’ai quitté l’effervescence de Hanoï pour une croisière en baie d’Halong durant 3 jours 

Je l’ai tellement rêvée cette croisière que j’espère y retrouver un peu de l’atmosphère sereine et de la beauté romantique des paysages du film Indochine. Bon, d’accord, je ne suis pas Catherine Deneuve et Vincent Pérez n’était pas avec moi… mais, on a le droit de rêver, non ?

La baie, située à 4 heures de route d’Hanoï est l’un des plus beaux sites du Vietnam, inscrit au patrimoine mondial naturel en 1994 par l’Unesco. Elle est célèbre dans le monde entier pour ses paysages spectaculaires avec ses 1600 karsts et îlots qui peuvent atteindre 100 mètres de haut et pour ses nombreuses caves et grottes. La légende vietnamienne en attribue la naissance à un combat de dragons qui auraient déchiré la roche…

Malheureusement… ce cadre idyllique mondialement connu reçoit environ 3 millions de touristes chaque année ! 

Alors, comment bien choisir ma croisière en Baie d’Halong pour que mes rêves ne s’envolent pas ?

Plusieurs critères pour choisir la bonne croisière en baie d’Halong…

A peine arrivée à Hanoï, le harcèlement des rabatteurs d’agences de voyage et d’hôtels qui veulent vendre l’une des différentes formules pour visiter la baie m’exaspère.

J’arrive juste d’un séjour un peu fatigant à Sapa et je choisis finalement la facilité en réservant ma croisière auprès du bureau d’excursions de mon hôtel à Hanoï. Je sais ce que je souhaite et leur demande de m’orienter vers une compagnie sérieuse, avec de bons bateaux qui ne soient pas des « usines à touristes » et qui proposent des parcours sur des espaces moins fréquentés. 

J’ai finalement opté pour une croisière en baie d’Halong sur un bateau de taille moyenne d’une vingtaine de personnes pour une croisière de trois jours et deux nuits avec la compagnie Dragon Cruises pour le prix de 225 $. 

Je passerai la première nuit sur le bateau dans la baie et la seconde dans un bungalow niché dans une petite crique de la baie de Lanh Ha, plus lointaine et donc moins touristique. 

 

Tout est super organisé !

Le départ se fera en mini-bus de mon hôtel à Hanoï à 7h 30 le lendemain matin pour arriver au port de Bai Chay quatre heures plus tard. La route n’est pas passionnante, mais j’aime bien regarder les cultivateurs repiquer le riz. J’ai beaucoup moins aimé la pause dans un « supermarché » de l’artisanat local où des dizaines de petites ouvrières s’usent les yeux dans un atelier de reproduction de peintures.

Il y a beaucoup de monde dans le port où règne une ambiance de gare routière

Le côté « tourisme de masse », voyage organisé et la météo grise, froide et pluvieuse me cassent le moral et mon rêve ! Les bateaux sont stationnés comme des bus aux heures de pointe. Après une heure d’attente, le chauffeur du bus qui nous avait doté auparavant d’un badge de couleur différente selon notre choix de croisière me dirige vers le bateau sur lequel je dois embarquer.

Je prends possession de ma cabine qui est très agréable et ça y est, c’est parti !

A la sortie du port, cela ressemble à une autoroute encombrée de multiples bateaux, mais au bout d’une heure de navigation, lorsque l’on arrive au cœur de la baie, les bateaux se dispersent en fonction de la croisière choisie, et la magie commence à opérer sur le pont du bateau

C’est là que je vais passer la plus grande partie de la croisière où je vais même prendre mes repas. En effet, je suis la seule voyageuse solo et cela pose un problème au personnel du restaurant qui ne sait pas trop où me caser. Des tables rondes accueillent les couples et une grande table centrale est organisée pour les familles. Du coup, le personnel me case en serrant toute une famille vietnamienne d’un côté de la table et je me retrouve assise de façon très inconfortable à cheval entre deux tables. Mes voisins de table sont très gentils mais pas anglophones, et je n’ai aucune envie de prendre mes repas dans ces conditions.

J’ai alors demandé à ce que l’on me mette une petite table à l’extérieur sur le pont du bateau. Le capitaine du bateau est contrarié et ne comprend pas trop ma demande, mais finit par accepter ! Il fait très frais au mois de mars, mais au moins j’y suis seule et j’y savoure une tranquillité et une vue imprenable ! 

Je peux profiter de l’absence totale de bruit, du souffle du vent, des variations de couleurs de la mer, de l’impressionnante vue des rochers karstiques qui se dressent dans l’eau, des pêcheurs qui vivent sur des villages flottants…

J’adore ces fins de journée propices à la méditation dans l’ambiance bleutée et feutrée qui enveloppe les bateaux. Petite frustration toutefois… pas de coucher de soleil spectaculaire en cette saison. 

Les activités dans la baie d’Halong

Après déjeuner, je passe des heures sur le pont supérieur à simplement contempler le paysage, à boire du thé et à prendre de nombreuses photos. 

Plusieurs activités sont proposées durant une croisière en baie d’Halong : visite de grottes, sorties en kayak de mer, visite de villages flottants et d’une ferme ostréicole avec boutique de vente de perles. En soirée, je participe aussi à un cours de cuisine pour apprendre à réaliser les rouleaux de printemps que nous mangerons par la suite. Sympa, simple et bon !

J’aime l’ambiance des villages de pêche avec l’omniprésence du drapeau vietnamien qui y flotte. Les villageois sont des pêcheurs, qui vendent leurs produits frais aux restaurants et aux bateaux pour touristes. Des femmes s’approchent du nôtre pour nous proposer un peu de ravitaillement en épicerie… En milieu d’après-midi on arrive sur la zone où les bateaux jettent l’ancre pour la nuit. Cela me rappelle ma soirée à bord d’un bateau sur les backwaters du Kerala

Le lendemain, changement de bateau…

Je vais poursuivre ma croisière en baie d’Halong une journée supplémentaire,  mais dans la baie de Lanh Ha, plus éloignée des circuits touristiques.

Je suis la seule sur le bateau à avoir fait le choix de passer la soirée dans une petite crique de la baie et dois donc changer de bateau. Bonne surprise, je change aussi de standing ! J’embarque sur un bateau de la compagnie Silver Cruise beaucoup plus luxueux qui va me rapprocher de mon hébergement dans la baie de Lanh Ha.

Seule sur une petite île…

La baie de Lanh Ha est effectivement déserte, et hormis le temps médiocre, c’est un vrai bonheur. Après deux heures de navigation entre les innombrables rochers, un bateau-navette du Nam Cat Resort vient me chercher pour me déposer sur l’île.

A part le personnel de l’hôtel, je suis seule jusqu’au soir où un couple de français et leur bébé qui visitaient l’île de façon individuelle au départ de l’île de Cat Ba me rejoignent. Le cadre de l’hôtel est idyllique, mais son confort est sommaire et la nourriture quelconque… Je suis bien heureuse de discuter avec Philippe et Christelle qui ont pris une année sabbatique pour voyager autour du monde.

Et, comme tous les voyageurs au long cours qui se rencontrent… qu’est-ce qu’on se raconte ? Nos histoires de voyages passés et à venir ! Ils sont étonnés de voir une femme senior voyager seule, et moi j’admire leur courage de voyager avec un bébé, la poussette, les couches et les biberons…

Je suis heureuse d’avoir pris une journée supplémentaire qui m’a permis d’être seule sur une petite île de la Baie d’Halong. Le lieu idéal pour rédiger mes articles de voyage, face à la mer… J’installerai bien durablement mon bureau de blogueuse nomade ici ! Malheureusement, comme pour mon trek à Sapa, je regrette de ne pas y être à la meilleure période.

Le lendemain, nos routes se séparent. Je rejoins mon beau bateau qui me ramène au port d’Halong. Là, je retrouve d’autres touristes et nous prenons un bus de retour vers Hanoï.

Le lendemain matin, je reprendrai à nouveau un bus pour aller visiter la baie d’Halong terrestre (article en cours de rédaction). Un autre spectacle de toute beauté…

Infos pratiques…

  • Comment y aller ?

    De nombreux vols internationaux desservent Hanoï, qui se situe à quatre heures de route de la baie d’Halong. Vous pouvez réserver sur internet votre croisière avant votre départ ou dans votre hôtel à votre arrivée. Vous aurez à faire le choix sur le type de bateau (petit, grand, standard, luxe…) et sur la durée de la croisière (aller-retour dans la journée, 2 jours/1 nuit, 3 jours/2 nuits). Plus vous resterez longtemps, plus vous irez loin dans la baie et plus vous pourrez vous éloigner des zones trop fréquentées. 

    Il existe aussi la solution de se rendre individuellement sur l’île de Cat Ba, située au sud de la baie et considérée comme la plus grand île de la baie d’Halong. Pour s’y rendre, prenez à Hanoï un « ticket combiné bus » pour la ville de Haiphong, puis le bateau pour rejoindre l’île de Cat Ba et enfin un bus qui vous mènera jusqu’au village de Cat Ba où vous pourrez séjourner. Il vous en coûtera environ 200 000 dongs par personne (7,50 €). A Cat Ba, vous pourrez combiner des belles balades dans le parc national avec un tour en bateau ou une croisière dans la baie pour des coûts inférieurs à ceux pratiqués au départ d’Halong et une fréquentation touristique moindre. Vous pourrez aussi rejoindre la baie de Lanh Ha où j’ai séjourné une nuit.

  • Combien ça coûte ?

    Tout dépend du type de bateau choisi et de la durée de la croisière. De l’excursion d’un jour au départ de Hanoi à 25 $ aux croisières grand luxe de 3 jours à 400 $, les possibilités sont nombreuses… J’ai été satisfaite de ma croisière de trois jours et deux nuits payée 225 $ avec la compagnie Dragon Cruises. N’oubliez pas de prendre en compte le temps de transport pour rejoindre la baie depuis Hanoï (4 heures dans chaque sens) qui est inclus dans le temps de croisière annoncé, mais qui réduit le temps effectivement passé dans la baie.

  • Quand y aller ?

    Les mois les plus favorables au niveau du climat sont Avril, Octobre, Novembre et Décembre. Les mois les plus chauds et les plus favorables pour la baignade vont de Mai à Octobre. Juillet et Août sont les mois les plus pluvieux. De fin décembre à mars, on est presque assuré de traverser la baie à travers un épais brouillard. Renseignez-vous sur les dates du Têt, le Nouvel An vietnamien où la fréquentation du site et des bateaux sont beaucoup plus importantes.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les secrets de fabrication du jambon Prosciutto de Modène

 L’Émilie-Romagne est la région gastronomique la plus renommée d’Italie, pour sa quarantaine de produits certifiés DOP (Dénomination d’Origine Protégée), dont le "Prosciutto di Parma" (jambon de Parme), le « Prosciutto DOP » di Modena, le "Parmigiano Reggiano"...

Les 10 belles choses à faire et à voir à Bologne

 J'ai adoré Bologne, capitale médiévale culturelle, vivante et intensément gourmande de l'Emilie Romagne !  Pour commencer... savez-vous où se trouve l’Emilie-Romagne ?Ce n'est sans doute pas la région la plus connue ni la plus fréquentée par les touristes (tant...

Recette des « polpette di tonno e ricotta » – Italie

  Les "polpette di tonno e ricotta", de sacrées petites boulettes ! Les "polpette di tonno e ricotta" ou boulettes de thon, à la ricotta et au parmesan peuvent être servies à l'apéritif, en entrée ou en plat principal. Chaudes ou froides, c'est un délice, simple à...

Quimper – Que faire et que voir dans la capitale de la culture bretonne ?

 Quimper, cher pays de mon enfance...  Quimper, chef-lieu du Finistère est - entre autres - la ville qui m'a vue naître il y a quelques dizaines d'années.  J'ai toujours aimé l'idée de vivre au bout du monde, dans un département bien nommé qui tire bien sûr son nom de...

Sculptures de Botero à Medellin

 La métamorphose pacifique de MedellinJ'ai quitté Bogota après avoir visité le superbe Musée de l'Or et le Musée Botero pour découvrir Medellin. La capitale de la Colombie, située dans le département d'Antioquia, à 1538 mètres d’altitude est...

Le chapeau Panama vient en fait d’Équateur !

  Connaissez-vous l'histoire du célèbre chapeau Panama ? J'ai découvert que le chapeau Panama était originaire de l'Equateur et suis allée à Cuenca visiter une entreprise où il est toujours fabriqué... Il existe depuis le 16ème siècle et reste...

Pin It on Pinterest

Share This