Comment faire les crêpes et les galettes bretonnes

Comment faire les crêpes et les galettes bretonnes ?

Tout savoir sur les crêpes et les galettes bretonnes !

Honte à moi ! J’ai publié de nombreux articles sur les spécialités culinaires du monde entier, mais je ne vous ai pas encore parlé de « LA » spécialité de ma région, les « KRAMPOUEZH », autrement dit les « Crêpes » ! 

Vous imaginez venir en Bretagne sans manger de crêpes ? Impossible ! A Quimper où j’habite, il y a des crêperies à chaque coin de rue.

En Bretagne, les crêpes sont une institution qui remonte au Moyen Age lorsqu’elles étaient cuisinées dans l’âtre de la cheminée, avec de la farine de sarrasin. Je ne loupe jamais l’occasion d’en déguster lors de mes voyages dans le monde et suis heureuse de constater que ce plat de base des paysans bretons rencontre désormais un succès international. 

Crêpes ou galettes ?

Tout est une question de région ! L’appellation dépend surtout d’une différence géographique entre la Basse et la Haute-Bretagne.

Dans le Finistère, le Morbihan et une partie des Côtes d’Armor, en Basse-Bretagne, on dit « crêpe salée » dès qu’on utilise de la farine de sarrasin et « crêpe sucrée » avec le froment. A l’est de la région, en Haute-Bretagne, on dit « galette » quand on utilise le sarrasin, et « crêpe » quand il s’agit de froment, pour les recettes sucrées.

Ceci dit, tous les mariages sont bons ! Certaines personnes préfèrent manger des aliments sucrés sur une crêpe de sarrasin (comme une crêpe sarrasin-chocolat) et du salé sur des crêpes de froment ! 

Info importante à connaître lorsque l’on est intolérant au gluten…  Le « blé noir », aussi appelé sarrasin n’est pas une céréale et n’a rien à voir avec le blé. Il s’agit d’une plante de la famille des polygonacées (comme l’oseille ou la rhubarbe) originaire d’Asie du nord-est et cultivée en Europe depuis le 14e siècle. Cette plante aux qualités gustatives et nutritionnelles est très cultivée en Bretagne. On retrouve ses saveurs prononcées proches de la noisette torréfiée dans les crêpes et galettes de blé noir, dans la boulangerie-pâtisserie, les boissons, les pâtes, le traditionnel « kig ha farz »… mais aussi de plus en plus dans la gastronomie bretonne, dont il est devenu un emblème.

Alors, pour commencer, de quoi avez-vous besoin pour faire de bonnes crêpes et galettes ?

Bien évidemment, l’art de préparer des bonnes crêpes ne se résume pas à une recette ! Il vous faudra aussi de bons ingrédients, du bon matériel et du savoir-faire  …

1/ Les bons ingrédients

Ils sont au nombre de trois :

> Du bon lait. Plus il est riche en goût, plus il donnera à la crêpe un aspect moelleux. Dans l’idéal, prenez du lait de ferme, riche et crémeux. 

> Une bonne farine de sarrasin locale pour les crêpes de blé noir. Son goût si caractéristique provient en partie de l’acidité des sols en Bretagne. C’est lui qui va donner le goût aux crêpes de blé noir.

> Du beurre demi-sel bien sûr !

2/ Les ustensiles adaptés 

Une « billig », également appelée crêpière ou galètière. Rien de mieux que de saisir la pâte à crêpe sur cette plaque de cuisson en fonte ! La crêpe prend une belle couleur dorée uniforme qu’il est plus difficile d’obtenir avec une poêle à crêpes.

– Un « rozell » ou râteau en français, utilisé pour tourner les crêpes. Cette sorte de raclette permet d’étaler la pâte à crêpe sur la plaque de cuisson de façon uniforme dans un mouvement circulaire. Je vous préviens… Il faut quelques essais pour maîtriser le geste et étaler la pâte en un tour de main. Ça parait évident, mais ça n’est pas aussi simple qu’il n’y parait ! 

Un « spanell » : une longue spatule en bois ou en inox utilisée pour décoller les bords de la crêpe et la retourner sans l’abîmer. Elle vous sera utile pour réaliser le pliage de la crêpe directement sur la plaque puis pour la transvaser dans l’assiette. Choisissez votre spanell en fonction de la taille de votre billig (ou de votre poele). Plus son diamètre est grand, plus il faut une longue spatule.

Une louche : De même que pour les râteaux et les spatules, la taille de la billig (ou de la poêle à crêpes) est un critère important pour bien choisir la louche. Plus le diamètre de la plaque est grand, plus importante doit être la contenance de la louche. L’autre critère du choix de la louche est le type de pâte que vous préparez. La pâte à crêpe de froment est moins épaisse que la pâte à crêpe de blé noir, elle nécessite donc une louche plus petite.

3/ De l’énergie et du savoir-faire

Eh oui, il faut aussi pas mal d’huile de coude pour battre et bien aérer la pâte, puis l’étaler délicatement avec le rozell sur le billig ! Cela demande un peu d’entraînement et de pratique pour confectionner de belles crêpes rondes et régulières.

Conseils pratiques de professionnels pour vous aider…

1/ Déposer la juste quantité de pâte

Inutile de verser une quantité importante de pâte à crêpe sur votre plaque de cuisson ! Le geste d’étalement de la pâte à crêpe ne doit pas excéder un tour de plaque pour obtenir une crêpe fine et régulière. Et, n’oubliez pas d’utiliser une louche adaptée à la taille de votre plaque pour doser la juste quantité de pâte !

2/ Tourner les crêpes avec délicatesse

Le secret de la réussite réside dans l’équilibre entre l’appui nécessaire pour faire tourner la pâte et la légèreté pour l’étaler sur la plaque avec le rozell. Le rozell se prend en main entre le pouce et l’index, à 3-4 centimètres de la partie plane ou ronde servant à étaler la pâte. Les doigts ne bougent plus une fois qu’ils sont placés sur le manche, ils glissent simplement autour de celui-ci pour suivre le mouvement du rozell. Le manche doit rester parallèle à la plaque.

Voici en photos et en video le « bon » geste à effectuer…

3/ Trouver le bon temps de cuisson

La cuisson a un rôle essentiel dans la réussite de vos crêpes. Maîtriser la cuisson permet d’obtenir la bonne texture, la bonne coloration et la bonne saveur. Le temps de cuisson dépend de plusieurs facteurs : la recette de la pâte, l’épaisseur de la crêpe, la température de la crêpière, la rapidité du tournage… Idéalement, la billig doit être réglée entre 200 et 220°C pour cuire les crêpes de froment puis entre 210 et 230°C pour les crêpes de blé noir. Pour bien maîtriser le temps de cuisson, fiez-vous à l’aspect de la crêpe !

> La crêpe de froment a une cuisson rapide, vous pouvez la retourner directement après avoir terminé de la tourner. Quelques secondes suffisent ensuite pour cuire la seconde face.

> La cuisson de la crêpe de sarrasin est deux fois plus longue. Lorsque les bords sont bien colorés et commencent à se soulever, vous pouvez y glisser votre spanell pour décoller la crêpe. Attention à ne pas la retourner trop tôt, elle risquerait de se déchirer ! Pour la cuisson de la seconde face, patientez quelques secondes jusqu’à ce que la crêpe rétrécisse légèrement.

4/ Rincer régulièrement le rozell et essuyer la plaque entre deux crêpes

Pensez à nettoyer le rozell dans un bol d’eau après chaque crêpe, cela permettra d’enlever les résidus de pâte (les pouloud) pour les crêpes suivantes.

De même, la plaque de la crêpière doit être, elle aussi essuyée entre chaque crêpe afin d’enlever les résidus de la cuisson précédente. Pour le bon entretien de votre crêpière, utilisez de l’huile de tournesol, une huile neutre en goût qui ne salit pas la plaque. 

Côté cuisson, vous les aimez comment ? Plutôt « kraz » ou « soupic » ?

Il y en a pour tous les goûts  !

La crêpe « Kraz » : c’est une crêpe légèrement craquante et croustillante. Pour l’obtenir, il faut prolonger le temps de cuisson et nourrir la crêpe avec du beurre.

La crêpe « sèche » : Pour une crêpe cassante, il faut poursuivre le temps de cuisson sans ajouter de beurre en cours de cuisson.  

La crêpe « soupic » : A l’inverse de la crêpe kraz et de la crêpe sèche, la crêpe soupic est, elle, tout en souplesse. Croustillante sur les bords et souple en son centre.

Derniers conseils avant de vous lancer…

> Entraînez-vous avec une pâte épaisse. Lors de la première utilisation d’une crêpière et si votre geste est encore hésitant, réalisez une recette plus épaisse qu’une pâte à crêpes classique. La pâte sera plus facile à étaler et vous permettra d’acquérir le tour de main plus facilement.

> Pour la prise en main du rozell et le geste d’étalement de la pâte sur la plaque, entraînez-vous avec de la farine. Déposez une louche de farine sur la plaque froide de votre crêpière (appareil éteint) et entraînez vous à déplacer la farine dans le sens des aiguilles d’une montre, en laissant le moins possible derrière vous à chaque coup de Rozell.

Un atelier-crêpes pour apprendre les bons gestes !

Bien qu’ayant eu une grand-mère qui faisait des crêpes à la maison et des crêpes dentelles dans un atelier, je n’ai jamais appris à les faire. Je me suis donc tournée vers « l’Atelier de Véro » à Bénodet pour un cours d’initiation simple de 3h et demi. Véronique propose également des cours d’initiation complète d’une journée pour connaître tous les secrets des crêpiers bretons.

Concrètement, comment cela se passe ?

En compagnie de deux autres apprentis-crêpiers, j’ai tout d’abord appris à préparer les 2 pâtes à crêpes : sarrasin/blé noir (salée) et froment (sucrée).

Ensuite, avec les explications et les bons gestes de Véro,  j’ai appris à manier le Rozell pour tourner mes crêpes sur une billig, puis à utiliser le spanell pour les retourner. Apprendre à tourner les crêpes avec un Rozell paraît d’une simplicité élémentaire, mais il faut quand même un peu d’entraînement avant d’acquérir ce fameux geste ! 

Enfin, est venu le plaisir de les garnir, de les plier et de les déguster ! Petit à petit, je me suis améliorée et mes crêpes sont presque devenues rondes et bien pliées ! 😂 

Au menu, la fameuse Crêpe Complète : jambon-oeuf-fromage et les crêpes dessert au caramel au beurre salé, avec une bonne bolée de cidre brut.

Il ne vous manque plus que l’envoutant parfum des crêpes, mais imaginez… 

Je suis ressortie fièrement de l’Atelier de Véro avec les crêpes que j’ai tournées, les recettes et mon diplôme de crêpière (en herbe) ! Maintenant, il ne me reste plus qu’à mettre en pratique à la maison ce que j’ai appris pour me perfectionner !

Infos pratiques

L’atelier Initiation Simple dure 3 heures, repas inclus.

Coût : 59€.

Tout est compris: les ingrédients, matériels, tabliers, le repas et les crêpes que nous avons confectionnées pour prolonger le plaisir à la maison.

 

 

Les Ateliers Crêpes de Véro

41 rue Jean Charcot,
29950 Bénodet
Finistère sud, Bretagne.

vero@crepes-de-vero.fr

06 75 75 49 91

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment faire les crêpes et les galettes bretonnes ?

 Tout savoir sur les crêpes et les galettes bretonnes !Honte à moi ! J'ai publié de nombreux articles sur les spécialités culinaires du monde...

Recette traditionnelle des tagliatelles à la Bolognaise

 Recette traditionnelle des tagliatelles à la Bolognaise ou "tagliatelle al ragu alla Bolognese"  Durant mon séjour à Bologne, je voulais apprendre...

Curry de poulet à l’ananas – Thaïlande

Curry de poulet à l’ananas  Temps de préparation : 20 minutes / Temps de cuisson : 15 minutes Ingrédients pour 4 personnes 2 c. à...

La cuisine en Inde

  Que mange-t-on en Inde ? Tout le monde connait l’extrême richesse de la cuisine indienne... C'est l’une des plus parfumées...

Recette du curry de crevettes – Birmanie

Recette du curry de crevettes d'Inle en Birmanie - une recette riche en saveurs ! C’est en prenant un cours de cuisine dans la...

Rouleaux de printemps aux crevettes – Vietnam

  Les rouleaux de printemps aux crevettes, un plat traditionnel du Vietnam Appelés "goi cuon" au Vietnam ou "spring roll" par les anglophones,...

Quimper – Que faire et que voir dans la capitale de la culture bretonne ?

 Quimper, cher pays de mon enfance...  Quimper, chef-lieu du Finistère est - entre autres - la ville qui m'a vue naître il y a quelques dizaines...

Recette des picarones – Pérou

 Recette des picarones, les délicieux petits beignets de légumes du Pérou Les picarones sont des beignets très populaires servis chauds et...

Calendrier de l’Avent gourmand 2020

 Un calendrier de l'Avent gourmand pour un avant-goût de voyage...En ce mois de décembre 2020, pas de projet de voyage au pied du sapin et pas...

Recette des achards de légumes aux crevettes épicées – Madagascar

Recette des achards de légumes aux crevettes épicées - un plat typique dans les îles de l'océan indien Les achards sont une spécialité culinaire...

Recette du Spritz – Italie

Boire un Spritz comme à Venise !  Impossible de résister à ce cocktail pétillant, frais et amer, né en Vénétie qui apporte une note orangée ou rouge...

Visiter Venise – un voyage dans le temps

 Visiter Venise - une envie de longue date devenue réalité !J'ai beaucoup voyagé aux quatre coins du monde depuis une dizaine d'années et...

Salade de prosciutto, poires, figues et parmesan

 Salade italienne salée-sucrée de fin d'été  J' aime beaucoup le mélange du jambon cru, des fruits et du parmesan !  La salade de Prosciutto de...

Recette des empanadas – Chili

 Recette des empanadas du ChiliLes empanadas sont une spécialité très répandue en Amérique Latine. Ce sont des petits chaussons de pâte fourrés avec...

Khao Gam – Laos

Le Khao Gam, dessert typique du LaosJ'ai appris à réaliser le Khao Gam lors de mon cours de cuisine laotienne au Tamarind « A...

Recette du curry de gambas à la noix de coco – Inde

Recette du curry de gambas à la noix de coco, un plat traditionnel du sud de l'IndeEn voyage dans le sud de l'Inde, j'ai découvert la recette du...

HISA, Slow Food et les enfants de Katutura

  Suite et fin de mon voyage en Namibie Après avoir visité durant deux semaines la Namibie du nord, puis la Namibie du sud avec les guides de...

Ma rencontre avec l’ethnie Dao à Sapa au Vietnam

  Départ pour un trek après deux journées passées à Sapa   Je profite d'une éclaircie-météo pour partir avec Olivier mon guide faire un...

Recette des sarde in saor – Venise

 Les sarde in saor : les petites sardines de l'apéritif vénitienLes sarde in saor (sardines « savoureuses ») sont les "cicchetti" les plus appréciés...

Cure ayurvédique à Vishram en Inde

      Je poursuis mon séjour dans le Kérala, à Vishram dans un centre de cure ayurvédique   Après quelques mois...

Khao Gam – Laos

Le Khao Gam, dessert typique du LaosJ'ai appris à réaliser le Khao Gam lors de mon cours de cuisine laotienne au Tamarind « A...

Poisson grillé du lac d’Inle – Birmanie

  Le Tilapia grillé, poisson de Birmanie Temps de préparation : 10 minutes / Temps de cuisson : 15 minutes   Ingrédients...

Recette du Laap Kai au poulet – Laos

  Impossible de parler de tradition culinaire au Laos sans évoquer le Laap Kai J’en ai mangé pratiquement tous les jours durant mon séjour au...

Rencontre avec de jeunes élèves sur l’Ile d’Ibo au Mozambique

  L'île d'Ibo, une île si étrange...  Fascinante et hors du temps, l'île d'Ibo située au nord-est du Mozambique, en plein...

Recette du Ceviche – Pérou

 Recette du ceviche : une salade de poisson cru traditionnelle du PérouImpossible de séjourner au Pérou sans manger de ceviche et de prendre un...

Carpaccio de coquilles Saint-Jacques des îles

Une recette de carpaccio de coquilles Saint-Jacques iodée et parfuméeLes coquilles Saint-Jacques, très présentes dans la cuisine bretonne, rentrent...

Lamas, alpagas et vigognes en Equateur

  Première rencontre avec les célèbres lamas du Capitaine Haddock en Equateur   Ça y est ! La passionnée de Tintin que...

Recette du Mie Goreng – Bali

  Recette du Mie Goreng, plat traditionnel balinaisDurant mon séjour à Bali, j'ai sympathisé avec Putu une guide-chauffeur balinaise...

Tea leaf salad – Birmanie

  La Tea leaf salad ou salade de feuilles de thé Temps de préparation : 10 minutes / Temps de cuisson : aucun  ...

La regata storica comme si vous y étiez !

 6 septembre 2020...  En arrivant à Venise début septembre, je remarque une certaine agitation dans le quartier du Pont du Rialto et sur les quais...

Pin It on Pinterest

Share This