Laos

Tout ce qu’il faut faire à Luang Prabang

J’ai séjourné 18 jours à Luang Prabang…

Vous l’aurez compris, j’ai adoré cette ville et j’ai pris mon temps ! Il faut dire que Luang Prabang, troisième ville du pays par sa taille et première par sa beauté, possède vraiment de nombreux atouts et qu’il y a fort à faire ! Cette ancienne capitale royale du Laos, située à la confluence du Mékong et de la rivière Nam Khan est classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. La ville reflète un heureux mélange d’architecture coloniale française et de constructions d’influences lao et chinoise. 

 

Je viens d’arriver du Cambodge et j’avais prévu de passer une petite semaine à Luang Prabang. Mais le charme omniprésent de la capitale culturelle laotienne, sa sérénité, sa beauté et ma rencontre avec Phone, jeune moine laotien auquel j’ai donné des cours de français ont tout changé !

J’ai dû faire prolonger mon visa de séjour de 30 jours au Laos délivré à l’arrivée à l’aéroport de Luang Prabang pour rester 38 jours dans le pays au total. Pour la première fois durant mon voyage au long cours, j’ai même pensé que je pourrais rester vivre dans ce hâvre de paix.

Luang Prabang possède un centre historique dans lequel la circulation se fait essentiellement à pied, en tuk-tuk ou en vélo. 

Réservez votre première visite pour l’Office de Tourisme situé dans la rue principale Sisavangvong. Il est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 16h  et  met à disposition une carte de la ville avec les sites importants à voir (emplacement de tous les temples) ainsi que des brochures sur les nombreuses activités dans la ville et ses environs. 

Ils vendent aussi pour 20 000 kips (environ 2 €) un très bon guide pratique sur Luang Prabang. Si vous êtes pressés par le temps, il vous sera très utile ! 

Tous les matins, à chaque coin de rue de Luang Prabang, je me suis dit « Qu’est-ce que je suis heureuse » ! Difficile de dire précisément ce qui me rendait aussi heureuse, les charmes d’un voyage à Luang Prabang sont indéfinissables, multiples et variés, mais voici quelques-unes de mes activités coups de coeur et visites incontournables ! 

S’imprégner de la vie spirituelle

Luang Prabang a toujours été le siège du pouvoir religieux bouddhiste au Laos. La spiritualité est présente partout dans la ville qui compte de très nombreux temples (Vat ou Wat). Vous en trouverez une liste complète sur les documents de l’Office de Tourisme. J’ai choisi de mettre en avant trois temples et deux cérémonies.

  • Le Vat Xieng Thong, le « monastère de la cité d’or » est probablement le plus beau des temples de Luang Prabang construit dans la tradition architecturale traditionnelle des temples bouddhistes du Laos. Dans l’un des bâtiments, une magnifique mosaïque  représentant l’arbre de vie tapisse les murs, et dans un autre, vous pourrez voir un char funéraire doré gardé par 2 Nagas (serpents). Gros coup de coeur !
  • Le Vat Mai Suwannaphumaham que l’on remarque facilement à proximité du Palais Royal avec les cinq toits qui le surmontent. C‘est le plus grand et le plus ancien temple (construit en 1510) de Luang Prabang qui a servi de temple pour la famille royale. 
  • Le Vat Phonxay Sanasongkham, un petit temple situé à proximité du marché du matin très cher à mon coeur, car c’est dans la cour de ce temple que j’ai donné chaque matin durant mon séjour des cours de français à Phone, un jeune moine de 21 ans. Ce temple peu fréquenté par les touristes possède de superbes peintures sacrées sur ses murs et ses plafonds qui retracent la vie de Bouddha et ses enseignements. 
  • La prière dans un temple bouddhiste. J’ai vécu cette expérience de façon très intense dans le temple du monastère où Phone est moine. J’ai assisté à cette prière en soirée, seule avec les moines et les novices, très honorée d’y être conviée et très impressionnée par cette ferveur.
  • Le Tak Bat ou « cérémonie de l’aumône » ! Luang Prabang est connue pour être un lieu exceptionnel pour voir cette cérémonie, car il y a des centaines de moines qui pratiquent cette cérémonie au lever du soleil pour recevoir dans les rues des dons alimentaires ou financiers. Ce don quotidien est pour les habitants le moyen de faire une bonne action importante pour leur karma. En retour les moines bouddhistes leur dédient des prières. Cette cérémonie donne malheureusement lieu à des comportements excessifs et déplacés de certains touristes qui braquent leurs objectifs sous le nez des moines sans en respecter l’aspect religieux. 

Flâner, cuisiner, se régaler et faire des emplettes sur les marchés

  • Le marché du matin. C’est pour moi la meilleure façon de s’imprégner de la culture, de la production agricole locale et de la cuisine lors d’un voyage à Luang Prabang. Il se trouve derrière le temple Vat May et propose sur 200 mètres de long des produits locaux, épices, fruits et légumes, plantes, nombreuses sortes de riz, poissons, poulets, insectes grillés, abats… mais aussi du petit artisanat et des bouquets d’offrandes de fleurs oranges. Ce marché authentique est ouvert à partir de 5 heures du matin. 
  • Le marché de nuit. Ce marché d’artisanat local regorge de tout un tas de jolis souvenirs dans la rue Sisavangvong, en face du Mont Phousi de 17h à 21h30. C’est le rendez-vous animé et agréable de fin de journée avec des artisans souvent de l’ethnie Hmong pour acheter des cadeaux traditionnels issus de l’artisanat laotien, mais aussi de plus en plus chinois… C’est aussi le bon endroit pour dîner de façon locale et très économique dans les contre-allées du marché. 
  • Le marché des traiteurs. C’est le lieu incontournable pour goûter des spécialités laotiennes insolites qui ne sont généralement pas servies dans les restaurants. De nombreuses petites échoppes tenues par les femmes, proposent un vaste choix de plats préparés, chauds et froids. On peut y déguster à moindre coût des algues séchées, des lamelles de porc caramélisées, de la viande de boeuf séchée, des soupes de nouilles, des brochettes de viande ou volaille… le tout dans des conditions d’hygiène plutôt dissuasives de premier abord ! Les laotiens y dînent au côté des touristes autour de grandes tables, dans une ambiance animée et un peu glauque en raison du faible éclairage et des odeurs assez fortes. Ouvert tous les jours de 17h00 à 21h00.

  • Le marché Phosi. A voir absolument lors de votre voyage à Luang Prabang ! Plusieurs centaines de vendeurs proposent aussi bien de l’alimentation que des produits artisanaux, des vêtements, de la quincaillerie, des produits pour la santé… C’est un marché traditionnel, riche en couleurs et fort en odeurs où l’on rencontre des producteurs, commerçants, artisans et clients locaux et pratiquement pas de touristes. L’une des raisons à cela est qu’il est situé en dehors du centre de Luang Prabang, sur Phothisarath road.  Je suis venue une première fois dans ce marché pour débuter le cours de cuisine dont je parle ci-dessous. J’y suis retournée une deuxième fois en tuk-tuk pour y acheter des ustensiles en bambou (paniers de cuisson du riz, cuillères, balais…) qui sont désormais dans ma cuisine ! Le marché est ouvert tous les jours de 7h00 à 17h00.
  • Les cours de cuisine. Pas de voyage à Luang Prabang sans découverte de sa gastronomie ! La gastronomie Lao est réputée pour être équilibrée, saine et originale. On y utilise beaucoup de riz collant, de plantes, d’herbes aromatiques et de légumes extrêmement variés. J’ai pris un cours de cuisine au Tamarind qui est également un excellent restaurant, situé au bord de la rivière Nam Khan. La journée commence par un tour au marché des fruits et légumes afin de choisir les produits nécessaires. Ensuite, le cours de cuisine se déroule sur une belle terrasse en plein air, dans un cadre superbe. Malheureusement pour moi, il faisait un froid épouvantable lors de mon voyage à  Luang Prabang ! Les élèves préparent 5 recettes de plats lao typiques. Une très bonne expérience au cours de laquelle j’ai notamment appris à réaliser le « Laap Khaï au poulet » le plat national du Laos ou le Khao Gam, un excellent dessert. Voir les infos pratiques en bas d’article.

Visiter le Palais Royal et le Centre des Arts Traditionnels & d’Ethnologie

  • Le Palais Royal construit au début du XXème siècle durant l’époque coloniale pour le Roi Sisavang Vong. Situé dans un vaste et beau jardin, dans la rue principale de Luang Prabang, c’est l’un des plus beaux monument de la ville. La visite de l’intérieur du Palais permet de se faire une idée de la façon dont vivait la famille royale. A ne pas rater, le Wat Pha Bang qui abrite la plus vénérée des statues de Bouddha du Laos. Profitez de votre visite au Palais Royal pour aller aller faire un tour à la « library » située en face, lieu de dépôt et d’échanges de livres. C’est là que j’ai découvert la petite annonce de Phone, un jeune moine qui voulait apprendre le français.
  • Le Centre des Arts traditionnels & d’Ethnologie. Situé dans un bâtiment historique protégé par l’UNESCO, il présente une exposition permanente pour promouvoir les modes de vie et les traditions de quatre groupes ethniques du Laos ( les Akha, les Hmong, les Tai Lue et les Khmu) à travers un certain nombre de pièces vestimentaires, d’objets personnels et religieux, d’outils et de techniques de travail de confection du coton et du tissage. J’ai beaucoup aimé !

Se balader et en prendre plein les yeux !

  • Grimper sur le Mont Phousi. En plein coeur de Luang Prabang, le Mont Phousi surplombe la ville de ses 150 mètres de hauteur. De son sommet, vous avez une belle vue panoramique sur la ville, les montagnes environnantes, le Mekong et la rivière Nam Khan. Pour y accéder, il faut grimper 300 marches bordées de temples, de statues bouddhistes et de créatures mi- serpent mi-dragon.  Tout en haut se dresse le Wat That Chomsi, superbe stupa de 24m avec sa flèche dorée. Le meilleur moment pour s’y rendre est lorsque la ville prend son rythme de nuit, avec le soleil qui se couche sur le Mékong, les cloches des monastères qui résonnent pour annoncer les prières du soir et le marché de nuit qui s’installe au pied du mont Phousi. L’inconvénient est que vous n’y serez pas seul !!!
  • Assister au coucher du soleil sur le Mékong. Soit sur les rives du fleuve, soit en louant un bateau pour faire une sortie sur le Mékong en fin de journée. Admirer un coucher de soleil sur le Mékong est Incontournable lors d’un voyage à Luang Prabang ! 

De nombreux bateliers proposent cette sortie.  Prévoyez une heure sur le fleuve, cela suffira et vous permettra de finir votre journée en beauté, dans un romantisme total ! Profitez-en pour admirer les pêcheurs qui lancent inlassablement leurs filets dans l’eau.

 

  • Traverser le Mékong pour découvrir le petit village de Ban Xieng Maen. Lorsque vous vous promenez sur les bords du Mékong à Luang Prabang, vous pouvez voir des laotiens traverser le fleuve en bateau pour se rendre sur une bande de terre située en face. Il ne semble pas y avoir grand-chose et l’on ne voit pas de touristes traverser. J’y suis allée avec Phone le jeune moine qui s’est transformé en guide pour moi ce jour-là. En quelques minutes de bateau, j’ai découvert le petit village de Ban Xieng Maen, niché au calme derrière la végétation qui le protège de la vue depuis Luang Prabang. J’ai traversé le village derrière Phone, car il m’avait indiqué que personne ne pouvait marcher au même niveau qu’un moine et j’ai ainsi pû observer le respect de la population qui s’inclinait devant lui à son passage. La vie paisible du village s’anime juste un peu plus lorsque les enfants sortent de classe. Phone m’a fait visiter le Wat Xieng Man, un temple ancien avec de très belles peintures sacrées empreint d’une grande sérénité et des ateliers de tisseurs et autres artisans. Vous pouvez aussi y accéder en traversant un long pont en bambou où vous aurez probablement l’occasion d’y croiser des moines. C’est vraiment un lieu que j’ai aimé et que je vous recommande au cours de votre voyage à Luang Prabang !
  • Flâner dans le centre de Luang Prabang… il y a de nombreuses belles maisons traditionnelles, des bars et des restaurants, de belles boutiques d’artisanat comme celle du centre de tissage Ock Pop Tock où l’on peut prendre des cours de tissage, des salles de yoga, de massages et de spa… et la sublime boulangerie française Banneton où l’on peut acheter de l’excellent pain, des viennoiseries, du vin et de l’épicerie française. Un vrai bonheur !
  • Mais aussi, et surtout… savourer les sourires, les jolis regards et les fleurs de lotus !

Que voir autour de Luang Prabang ?

Les environs de Luang Prabang vous réservent de nombreuses belles surprises et occasions de balades en pleine nature. Toutes les agences de voyage à Luang Prabang vous aideront à organiser ces visites..

  • Se rafraîchir dans les cascades de Kuang Si (Kuang Si Waterfalls). Les cascades de Kuang Si se situent à 40 kilomètres au sud-ouest de Luang Prabang. Il faut compter près d’une heure de tuk tuk ou de bus collectif pour s’y rendre. Allez-y le matin si vous voulez profiter presque seul de l’ambiance magique et calme qui y règne. Il y a beaucoup plus de monde l’après-midi… En arrivant sur le site, de gros ours bruns d’Asie recueillis par le « Bear Rescue Centre », un centre de préservation de l’espèce vous accueillent. On trouve ensuite des échoppes qui vendent de quoi se restaurer, vous pouvez donc passer du temps dans le parc et y déjeuner.

Il y a trois niveaux dans cette cascade et il faut vraiment aller jusqu’en haut, à l’origine des chutes d’eau. Un sentier vous y mène après une bonne demi-heure de marche et d’escalade. Plusieurs chutes d’eaux et de nombreux bassins se faufilent et s’ébattent dans une végétation luxuriante. Certains bassins sont propices à la baignade. En saison sèche, les eaux des bassins sont bleu turquoise et vous donnent irrémédiablement envie de vous y jeter !  C’est superbe, apaisant et féerique…

  •  Aller dans les villages de Nong Khiaw et de Muang Ngoi. Retrouvez en cliquant sur le lien l’article que je consacre à ces deux petits villages situés au nord de Luang Prabang.
  • Visiter les grottes De Pak Ou à environ 30 kilomètres au nord de Luang Prabang. Ces grottes sont connues pour abriter des centaines de statues de Bouddha. On peut s’y rendre en une heure de tuk tuk pour s’y rendre ou 1h30 – 2 heures de bateau. Je n’ai pas eu le temps d’y aller !

Je quitte Luang Prabang à regret et mets le cap vers le sud du Laos pour rejoindre les 4000 îles via Pakse et Champasak

Infos pratiques pour votre voyage à Luang Prabang

 

> Quand programmer votre voyage ?

La meilleure saison s’étend de novembre à mars. C’est la saison sèche au Laos, les températures sont moins élevées et il ne pleut pratiquement pas durant ces mois. Les températures sont bien plus supportables qu’en été !

Avril à octobre correspond au début de la saison des pluies même si les mois les plus pluvieux sont juin / juillet / août. Il fait chaud et humide, mais cela n’empêche pas de visiter la ville. 

 

> Hébergement recommandé

  • Guesthouse View Khaem Khong. J’ai passé tout mon séjour dans cette guesthouse située en plein centre de Luang Prabang dont le charmant manager Eric est français. Il vous donnera plein de bons conseils et vous aidera dans vos déplacements. La terrasse de son restaurant est sur les bords du Mékong. Superbe à toute heure !

> Musées

  • Mékong Palais royal et Musée national. Ils abritent un grand nombre d’objets historiques qui racontent l’histoire du Laos durant la royauté. L’accès aux jardins est gratuit. Pour accéder à l’intérieur du Musée et du temple Haw Pha Bang, le prix du billet est de 30 000 kip (environ 3 €). Tenue correcte exigée (des jupes lao sont louées à l’entrée si besoin)
  • Centre des Arts Traditionnels & d’Ethnologie. Le Musée est dédié à la culture des différentes ethnies du Laos. Il est ouvert du mardi au dimanche, de 9h00 à 18h00. Prix d’entrée : 25.000 Kip (environ 2,50 €)
  • Vat Mai Suwannaphumaham. Situé à proximité du Palais Royal et du marché de nuit sur Sisavangvong road. 

 

> Cours de cuisine

  • Cours de cuisine au Tamarind du lundi au samedi. Pour une journée complète, de 9h à 15h, visite du marché du matin inclus, 285 000 kips par personne (environ 29 €) . Pour une demi-journée de16h30 à 20h30, 215 000 kips (environ 22 €) par personne. Réservation auprès du restaurant Tamarind.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Slow Food Travel dans la région du Valais en Suisse

  Au programme du week-end : Manger bon, propre et juste ! Le ton de l'escapade gourmande organisée par "Slow Food Travel" dans la région du Valais est donné d'entrée de jeu sur les tote-bags de l'Assemblée générale de Slow Food Suisse ! Une belle philosophie que...

Comment visiter Tokyo en trois jours ?

 Suivez le mouvement  !Je viens de quitter la douce et romantique ville de Kanazawa pour visiter Tokyo, la frénétique capitale japonaise. Les deux villes sont séparées par 410 km et sont directement reliées par le train Shinkansen en à peine 3 heures. Tokyo est la...

Kanazawa et son sublime jardin

 Visite de Kanazawa, entre la mer du Japon et les Alpes japonaisesJe viens de quitter la ville de Kyoto au charme irrésistible pour la ville de Kanazawa, 3ème et avant-dernière étape de mon voyage au Japon. Je ne peux passer qu'une seule journée à Kanazawa avant...

Kyoto, vous allez tomber sous son charme !

 Kyoto, une ville au charme irrésistible !Je viens de quitter la ville d'Osaka qui m'a vraiment enthousiasmée et j'arrive à Kyoto dont le charme n'est plus à vanter. Le voyage entre Osaka et Kyoto est extrêmement rapide avec le train à grande vitesse Shinkansen....

Visite d’Osaka en deux jours – un cocktail fascinant !

 Osaka, première destination de mon trop court séjour au Japon...Nous sommes début avril. Je viens de quitter la ville de Busan dans le sud de la Corée pour la dernière étape de dix mois d'un grand voyage en solo, le Japon !  En temps normal, le vol depuis Busan...

Recette du Kimchi de chou et petits légumes – Corée du sud

 En Corée, pas de repas sans kimchi ! On vous en sert même si vous n'en commandez pas. Il fait partie des "banchan", les petits plats qui accompagnent les plats principaux. On peut même vous en proposer au petit-déjeuner. Ce plat de base de la cuisine coréenne,...

Pin It on Pinterest

Share This