Les chutes de "Kuang Si" - Laos

Chutes de Kuang Si au Laos – Comment les visiter ?

Les chutes de « Kuang Si », un hâvre de paix à côté de Luang Prabang

Je vous assure que les chutes de « Kuang Si » sont vraiment un lieu exceptionnel !

Je n’aime pas abuser de superlatifs, mais ce lieu est superbe, apaisant et féerique… C’est un rêve de se balader dans ce site où la végétation dense et luxuriante suit le cours des cascades et se mêle aux rochers des bassins aux eaux turquoises. La définition même « d’un havre de paix » !

Les chutes de « Kuang Si » également connues sous le nom de « cascades de Tat Kuang Si », sont l’une des visites préférées des touristes lors de leur séjour à Luang Prabang. C’est une visite incontournable que vous apprécierez encore davantage si vous êtes dans la jolie capitale culturelle du Laos en période de grosse chaleur !

Comme très souvent en Asie, il existe une légende à l’origine de la création de ces chutes d’eau et de ce lieu paradisiaque… La légende raconte qu’un vieil homme sage qui creusait la terre à cet endroit-là fit jaillir l’eau. Un cerf doré serait alors parti s’abriter sous un rocher et le nom de « Tat Kuang Si » a été donné à ce site. « Tat » signifie « Cascade », « Kuang » signifie « Cerf et « Si » veut dire « creuser ». Voilà l’explication du nom !

Je suis à Luang Prabang depuis une quinzaine de jours lorsque quatre amis espagnols rencontrés sur l’île de Sulawesi ont eu la bonne idée de venir me rejoindre depuis Madrid pour passer quelques jours avec moi.

Je leur disais tellement depuis quelques jours que j’étais en train de tomber amoureuse du Laos qu’ils ont voulu voir ça sur place !

Nous avons donc décidé de louer un petit bus collectif pour rejoindre le site, de bonne heure le matin. C’est très facile d’accéder aux chutes de Kuang Si, situées à 30 km de Luang Prabang ! Tous les chauffeurs de tuk-tuk ou les patrons de guesthouses pourront vous aider à organiser votre transport. Il faut compter près d’une heure de tuk tuk ou de mini-bus pour s’y rendre, au départ de Luang Prabang. Vous pouvez également louer une moto pour être indépendant, mais attention à la circulation intense et périlleuse !

Un conseil… Allez-y le matin si vous souhaitez profiter de l’ambiance magique et du calme qui y règne ! Parce qu’il Il y a vraiment beaucoup, beaucoup de monde l’après-midi… Surtout le dimanche !

J’ai été très surprise en arrivant sur le site d’être accueillie par de gros ours bruns d’Asie recueillis par l’organisation caritative « Free The Bear Fund », un centre de préservation de l’espèce. Les ours noirs asiatiques sont une espèce en voie de disparition. Ils sont traqués par les braconniers et sont victimes de trafics illégaux, soit à des fins culinaires pour préparer des spécialités locales, soit pour fabriquer des médicaments, à partir de leur bile, très recherchée pour la médecine traditionnelle laotienne.

Ce sont désormais 38 ours sauvés des griffes des braconniers qui vivent paisiblement au sanctuaire dans des cabanes aménagées, entre les balançoires et les hamacs… 

Après cette zone réservée aux ours, on trouve ensuite des boutiques de souvenirs et des échoppes qui vendent de quoi se restaurer, étape indispensable avant d’entreprendre la visite des chutes d’eau. Le site est bien aménagé avec des bancs et des tables et vous pouvez déjeuner dans le parc, mais il n’y a pas de restaurants. Si vous avez prévu d’y passer du temps, pensez à acheter des sandwichs et de l’eau dans ces échoppes à l’entrée du site, car après, il n’y a plus rien !
Maintenant, nous sommes prêts à grimper la colline et aller à la source des chutes de Kuang Si ! Les cascades prennent leur origine dans des bassins peu profonds situés au sommet, puis jaillissent et rebondissent sur trois niveaux.
Pour arriver au point de départ des chutes, il vous faudra emprunter un sentier escarpé, situé à gauche de l’entrée du site. Après une bonne demi-heure d’escalade sur ce sentier arrosé par les cascades et donc glissant et boueux,  vous parviendrez au sommet des chutes d’où vous aurez une vision panoramique superbe sur tout le parc de Kuang Si. Cela vous récompensera largement de l’effort de l’ascension ! 

De là, l’eau s’écoule dans une piscine naturelle teintée d’un mélange de bleus, de verts, de blancs sur le fond gris des rochers avant de continuer sa course vers la chute d’eau principale qui tombe d’une hauteur de 60 mètres.

Plusieurs petites cascades se forment et se faufilent ensuite au coeur d’une jungle touffue qui filtre les rayons du soleil avant de former de nombreux bassins dans lesquels on peut se baigner (hormis une qui est fermée car c’est elle est sacrée). 

En saison sèche, les eaux des bassins sont bleues turquoise et ont donné à mes copains une envie irrésistible de s’y jeter.  

C’est sûr, l’eau est belle mais beaucoup trop fraiche pour moi ! Je me suis contentée de faire une sieste sur les berges des bassins, à l’ombre de la jungle tropicale environnante… Pas mal non plus comme programme !

Pour info, des huttes de bois bâties près de l’entrée du site servent de vestiaires pour se changer.

Nous sommes arrivés vers 10h30, avons mangé un sandwich sur place, pris un petit bain (dans l’eau ou au soleil) et sommes allés retrouver notre chauffeur qui nous attendait à l’entrée du site en début d’après-midi à l’heure où des cars de touristes arrivaient. Bon timing ! -:)

Alors, n’hésitez-pas si vous passez quelques jours à Luang Prabang ! Allez piquer une tête ou prendre un bain de pieds dans les eaux des chutes de Kuang Si…

Infos pratiques pour se rendre aux chutes de Kuang Si

> Quand y aller ? 

La meilleure saison est durant la saison sèche au Laos, entre novembre à mars. Il ne pleut pratiquement pas durant ces mois et les cascades ont des jolies couleurs.A la fin de la saison des pluies, entre septembre et octobre, le débit de l’eau est plus important et plus impressionnant, mais charrient de la boue…

 

> Comment y aller ?

En tuk-tuk : le trajet coûte 60 000 kips (environ 5,50 €) pour une personne seule. Mais le tarif peut baisser de moitié si l’on est 3 ou 4 personnes à bord.

  • En minivan : Idéal pour un groupe de voyageurs.
  • En bus local : A la station de Naluang. Départ à midi et retour du site à partir de 14h00. 40 000 kips pour l’aller-retour.
  • A moto ou scooter : environ 80 000 kips par jour pour la location d’un scooter.

 

> Prix d’entrée

Le droit d’entrée est de 20 000 kips (environ 2 €). Billetterie à l’entrée du site.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recette du curry de gambas à la noix de coco – Inde

Recette du curry de gambas à la noix de coco, un plat traditionnel du sud de l'IndeEn voyage dans le sud de l'Inde, j'ai découvert la recette du curry de gambas à la noix de coco appelée « jhinga korma masala » au Kérala. Cette recette est une véritable invitation au...

Recette du poulet Korma – Inde

Recette du poulet Korma - tous les parfums de l'Inde Le poulet Korma est un plat très populaire consommé dans toutes les régions du nord au sud de l'Inde. Le mot "Korma" signifie "préparation de viande ou de légumes, braisés et cuisinés avec des épices". Les...

Recette du Kimchi de chou et petits légumes – Corée du sud

 En Corée, pas de repas sans kimchi !Au restaurant, on vous en sert même si vous n'en commandez pas. Il fait partie des "banchan", les petits plats qui accompagnent les plats principaux.  Ce plat de base de la cuisine coréenne, constitué de légumes fermentés et...

La cuisine coréenne

  La sagesse traditionnelle coréenne dit que "la cuisine et la médecine sont issues des mêmes racines". L'Organisation Mondiale pour la Santé a d'ailleurs désignée la cuisine coréenne comme une cuisine exemplaire du point de vue de l’équilibre nutritionnel et le...

Recette du Bibimbap – Corée du sud

 Le bibimbap, plat emblématique et incontournable de la cuisine coréenneCe plat populaire est un plat complet, économique et équilibré composé de riz mélangé avec des légumes, de la viande, un œuf et de la pâte de piment rouge.  Bibim signifie «mélanger» en...

Recette des samoussas au boeuf et petits légumes – Inde

Recette des samoussas, plat traditionnel indienQu'ils soient végétariens ou farcis à la viande, j'adore manger ces petits beignets triangulaires à l'apéritif, comme entrée ou même en plat principal avec une salade. On retrouve ce mets populaire dans plusieurs régions...

Pin It on Pinterest

Share This