Corée du sud

Traditions, civilité et beauté à Séoul en Corée du sud

» Destinations » Asie » Corée du sud » Traditions, civilité et beauté à Séoul en Corée du sud

Prix d’excellence à Séoul et à la Corée du sud

J’ai attribué ce prix au « pays du Matin calme » (à l’origine « pays du Matin frais ») pour sa civilité, sa qualité d’accueil et de bienveillance avec les touristes.

A Séoul, grande et belle capitale d’environ dix millions d’habitants, j’ai rencontré à chaque coin de rue des gens (y compris des policiers) très attentifs aux difficultés que peuvent rencontrer les touristes. Incroyable de voir des habitants pressés dans leur vie quotidienne et professionnelle prendre le temps de s’arrêter pour aider avec le sourire les touristes perdus face à un plan, une signalétique ou un menu écrits dans la langue coréenne ! 

J’ai pris conscience de cette bienveillance dès mon arrivée au NagNe Guesthouse chez Ryu dans son hanok, une maison traditionnelle coréenne. 

On se sent tout de suite comme chez soi dans cette charmante maison d’hôtes et son petit jardin coréen, située au coeur d’un quartier de restaurants de cuisine traditionnelle, proche du Palais royal Gyeongbokgung et du quartier commercial d’Insadong. Une paire de chaussons vous est attribuée à l’arrivée et chacun se sert à volonté dans la cuisine commune pour y préparer son petit-déjeuner, prendre un thé à la gelée de yusu ou trouver de bonnes surprises dans le frigo commun ! Les chambres sont très sommaires avec une salle de bains privative où se trouvent un lavabo, un jet de douche et des super-toilettes que je reverrai au Japon par la suite, avec plusieurs options de modes de séchage, de massage et quelquefois de musique… Ryu, l’heureux propriétaire de la guesthouse, amateur d’arts contemporains et de peinture française est de très bon conseil et me suggère un programme de visites pour les jours suivants et les soirées. J’adore son poisson rouge d’un bleu électrique prénommé René Magritte.

Je commence ma visite de Séoul par le Palais royal Gyeongbokgung 

C’est vraiment un choc de voir cohabiter si harmonieusement l’art de vivre ancestral et la modernité dans cette ville. Après avoir demandé pour la énième fois ma route (je n’ai aucun sens de l’orientation) j’arrive devant l’impressionnant Palais royal Gyeongbokgung terminé en 1395 qui se trouve en plein centre de Séoul.

Je vais passer toute l’après-midi dans ce qui fut le premier palais royal où le roi résidait et dirigeait le pays. Il y a vraiment beaucoup de choses à y découvrir !

Ce palais royal de la dynastie Joseon a été édifié sur les principes du feng shui de l’époque. Le palais est ainsi exposé au sud pour bénéficier de la plus longue exposition au soleil et entouré de quatre montagnes qui bloquent les vents froids du Nord. 

La visite du Palais royal permet de voir l’attachement des coréens à leur traditions, et c’est un bonheur de croiser les nombreuses jeunes filles ou les jeunes couples, fiers de se prendre en photo en tenue traditionnelle dans ce décor exceptionnel. 

Il est possible de louer ces tenues si vous voulez vous immerger totalement dans cette ambiance d’un autre temps. Le week-end ou lors de fêtes, les jeunes portent le “hanbok” vêtement traditionnel porté avec grâce par les femmes et les hommes. Un régal à observer et à photographier… Les femmes portent une veste courte (jeogori) fermée grâce à un noeud sophistiqué de deux rubans (otgoreum) et une jupe (chima) longue et large de couleurs vives. Les plus élégantes portent également les chaussettes traditionnelles (beoseon) et les chaussures de soie (kkotsi). Les hommes en tenue traditionnelle portent un manteau (durumagi) sur une veste et un pantalon (baji) ample et serré aux chevilles, ainsi qu’un gat, un chapeau haut généralement de couleur noire. 

Lorsque vous aurez fini d’explorer le Palais…

  • Prenez le temps d’aller visiter le Musée national folklorique situé à proximité (entrée gratuite). Les expositions retracent l’histoire du pays depuis la préhistoire jusqu’à la fin de la dynastie Joseon à travers trois espaces de visite consacrés à l’histoire, au mode de vie et aux cycles de vie du peuple coréen et une collection impressionnante de près de 100 000 objets. Les arts coréens, l’artisanat et des salles ludiques et pédagogiques consacrées aux enfants complètent ce beau musée. 
  • Assistez à la relève de la garde qui reste un moment exceptionnel. La cérémonie est reconstituée selon la coutume, avec des uniformes royaux, des armes et des instruments traditionnels. Les différentes couleurs des uniformes correspondent aux différents grades ou rôles joués lors de l’ouverture de la porte. Les simples soldats sont en bleu azur alors que les chefs sont reconnaissables avec leurs vêtements rouges. 

La cérémonie est annoncée au rythme des tambours et des cymbales et a lieu trois fois par jour (10H-13h-15h) devant la porte principale du palais Gwanghwamun. Un commentaire en anglais est diffusé par haut-parleur pendant la cérémonie. Les visiteurs sont tenus à distance pendant la relève, mais vont tous poser aux côtés des gardes imperturbables lorsque c’est fini. Attention, le site est fermé le mardi.

Ma seconde visite est pour le quartier Bukchon aux nombreuses maisons traditionnelles en bois les hanoks.

Alors que le développement rapide de Seoul a remplacé bon nombre de bâtiments anciens par des constructions modernes, ce village situé entre les palais royaux de Gyeongbokgung et de Changdeokgung, recèle toute l’histoire et le charme de l’habitat traditionnel coréen.

Il a sû conserver son aspect d’origine et continue à perpétuer les traditions. Certaines hanoks symbolisent l’histoire de Séoul depuis 600 ans. Au temps de la dynastie Joseon, c’était le lieu de résidence des nobles.

Aujourd’hui, Il y a environ 900 hanoks dont le plus grand nombre est habité par des familles très attachées à préserver l’authenticité de leur habitat et de leur quartier. D’autres sont transformés en restaurants, musées privés ou en restaurants traditionnels.

Avant de commencer votre visite dans ce labyrinthe de ruelles et de faire une immersion culturelle unique dans la vie traditionnelle coréenne, rendez-vous au Bukcheon Cultural Center proche de la station de métro Anguk.

On vous y remettra une carte de tous les sites à visiter dans ce quartier très étendu. Il y a deux possibilités de circuits qui durent environ trois heures. Une partie du quartier est en hauteur et offre de magnifiques vues sur les différentes formes d’habitats de Séoul.

Séoul compte aussi de nombreux temples, dont le temple Jogyesa

J’ai choisi de visiter l’imposant temple Jogyesa, fondé en 1395 au commencement de la dynastie Joseon parce qu’il est le temple représentatif de la plus grande confession dans le bouddhisme coréen, l’ordre Jogye.

De plus, il a la particularité d’être situé en plein centre-ville de Séoul, non loin de la rue d’Insadong dans un quartier culturel calme et agréable à visiter. Dans la cour du temple, il y a deux arbres vieux de 500 ans qui dominent l’enceinte du temple, dont “l’arbre chinois de l’éducation” de 26 mètres de haut et quatre mètres de circonférence.

Le bâtiment principal érigé en 1938 est décoré de nombreuses lanternes de couleur et de superbes peintures et sculptures sur sa façade. Une statue du Bouddha Sakyamuni vous accueille à l’intérieur de la Daeoongjeong (grande salle de Bouddha) où l’on est pénétré par le son de chants spirituels.

A l’extérieur, se trouve une pagode de sept étages qui abrite de véritables reliques du Bouddha. L’ensemble de ce site est très coloré et l’ambiance y est très apaisante.

A proximité du temple se trouvent des boutiques spécialisées dans la vente d’articles bouddhistes et le Templestay Information Center où se trouvent un bureau d’information, un centre d’éducation, une librairie consacrée au bouddhisme, le Lotus Café et, au 5ème étage, un restaurant de cuisine traditionnelle des temples nommé “Balwoo Gongyang”.

Partagez la vie des moines dans le temple durant deux nuits

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de “Temple stay“. Il vous faudra être prêt à vous lever à 4 heures du matin pour pratiquer la méditation, réaliser les 108 prosternations, partager le repas frugal des moines et vous initier à l’art traditionnel des mandalas en sel ou celui des fleurs en papier… Un certain nombre de temples le proposent dans toute la Corée. Généralement, il faut s’inscrire une semaine à l’avance (possible par mail). Le temple Jogyesa ne possède pas l’environnement naturel et l’atmosphère solennelle que l’on peut retrouver dans les temples situés en pleine montagne ou face à la mer, mais, c’est un temple facile d’accès en centre ville et cela peut être une belle expérience lorsqu’on n’a pas le temps de visiter le pays. Je pense le faire lorsque je serai sur l’île de Jeju, au sud du pays.

N’oubliez pas de visiter la N Seoul Tower !

Cette tour emblématique de la capitale, célèbre dans un autre genre architectural, est visible d’un peu partout dans la ville.

La N Seoul Tower est une tour de télécommunications, ouverte au public en 1980, située dans le centre du parc de Namsan, au sommet d’une colline qui surplombe toute la ville de Séoul. 

Un petit tour en téléphérique, et hop, on se retrouve à 243 mètres de haut ! Il y a beaucoup de monde car c’est une destination très appréciée des coréens et des touristes en soirée pour jouir d’une superbe vue panoramique sur la capitale. Pour accéder aux différentes terrasses, une belle projection d’images futuristes diffusées sur le plafond de l’ascenseur vous met dans l’ambiance.

Terrasses d’observation, bars, restaurants, musée, boutiques… c’est un lieu incontournable très agréable ! Et très surprenant par le mélange des animations. Sur le parvis d’entrée de la tour se trouve le Teddy bear museum, qui retrace l’histoire de la Corée en différents tableaux avec des ours en peluches à la place des figurines. Sur la terrasse du 2ème étage, c’est le rendez-vous des amoureux qui accrochent des cadenas d’amour un peu partout, se prennent en selfie et collent des carreaux de faïence avec un petit texte sur les parois intérieures de la Tour. 

Love is in the air… Alors, ne pas oublier non plus d’expédier des “Love letters” de la plus haute boite à lettres de Séoul. Je vous conseille d’y aller le soir pour l’ambiance et parce que les vues sur la ville sont plus spectaculaires. A l’extérieur, les lumières de la tour qui changent en permanence de couleur, ajoutent aussi de la féerie au site.

Pour finir mon séjour à Séoul, shopping dans le quartier d’Insadong et visite du Musée d’art contemporain (le MMCA) 

Le royaume du shopping à Insadong

C’est une longue rue piétonne très touristique où l’on peut acheter à des prix relativement intéressants des objets artisanaux dans les boutiques ou chez les vendeurs ambulants.

Mais, c’est aussi un endroit plein de tentations et dangereux pour la carte bleue… A part quelques paires de socquettes rigolotes comme en portent les jeunes coréennes, je n’ai pourtant pas plombé mon budget !

A l’origine, Insadong était un quartier de boutiques d’antiquités, de meubles, de céramiques, de peintures anciennes et de calligraphies de qualité. On en trouve toujours dans les petites ruelles adjacentes, au côté de magasins de mode, des salons de thé et des restaurants. Il faut prendre le temps de s’écarter de la rue principale pour trouver de jolies boutiques d’artisanat authentique.

Attention ! Fort risque d’attraper un torticolis au cours de cette balade à force de regarder les boutiques à droite et à gauche dans la rue…

La culture au Musée d’Art contemporain de Séoul (le MMCA)

Ryu, propriétaire de la guesthouse où je résidais m’avait aussi incitée à aller visiter le Musée d’Art contemporain de Séoul (le MMCA). 

Et, il a eu raison ! Il s’y tenait à ce moment-là une superbe exposition consacrée à William Kentridge qui rendait hommage aux luttes pour la liberté dans le monde à travers ses peintures, collages sur papier journal et animations-vidéo aux ambiances musicales très fortes.

C’était encore une belle journée très variée à Séoul !

Infos pratiques et liens utiles

  • Hégergement dans un hanok traditionnel Nagne guesthouse : en plein centre, à 2 minutes à pied de la station de métro Gyeongbokgung (ligne 3) et à 5 minutes à pied du palais royal. Rue commerciale animée d’Insadong en 15 minutes à pied.
  • Visite du Palais royal Gyeongbokgung : Fermé le mardi. Tous les renseignements sur le site des palais royaux de Seoul. Ouvert de 9h00 à 18h00 (de mars à octobre) et de 9h00 à 17h00 (de novembre à février). Dernière admission 1h avant la fermeture. Tarif d’entrée : 3 000 wons pour les visiteurs individuels.  Pour s’y rendre en métro : Station Gyeongbokgung, ligne 3, sortie n°5 ou Station Anguk, ligne 3, sortie n°1.
  • Pour les amateurs de visites de palais : un package d’entrées pour 4 palais (Changdeokgun + Deoksungun + Kyeongbok + le sanctuaire de Jongmyo) peut s’acheter à la billetterie de chacun de ces sites et coûte 10 000 wons.
  • Relève de la garde royale : La garde est relevée chaque jour depuis plus de 600 ans, lors d’une cérémonie solennelle à 10 h, 13 h et 15 heures, devant la porte principale du palais Gwanghwamun. Tous les jours sauf le mardi.
  • Visite du quartier Bukcheon : Se rendre au Bukcheon Information Center au 37, Gyedong-gil, Jongno-gu, Seoul. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h et les samedi et dimanche de 10h à 17h.
  • Visiter le temple Jogyesa :  au 55, Ujeongguk-ro, Jongno-gu à Seoul. Entrée gratuite. Pour plus d’informations et savoir comment s’y rendre selon l’endroit où vous vous trouvez. Vérifiez quelle ligne de métro prendre sur le site de Visit Korea.
  • Vivre l’expérience “Temple stay” : différentes programmes sont proposés sur plusieurs sites répartis du nord au sud de la Corée. Informations en français sur le site de Visit Korea et sur le site officiel d’informations.

Site de l’office de tourisme de la Corée du sud (en français) : Visit Korea 

Blog humoristique très fourni de Barbara, une française qui vit en Corée depuis de nombreuses années : Une bouteille à la mer. Elle organise des visites guidées à la demande et m’a donné de bons conseils pour visiter l’île de Jeju, où nous nous sommes rencontrées.

0 commentaires

Pin It on Pinterest

Share This